L’Hummer noir*

*noir, c’est noir (et pis c’est classe)

Vous êtes nombreux et réguliers à me demander des adresses de (bons) cavistes. Et ça me fait très plaisir de vous confier aux mains de Paco, Philippe, Olivier,  Hervé, Martin, Alexandre, Pascal, .. . j’en passe et non des moindre, puis vous pouvez en retrouver plein ici. Parce que oui, il existe encore de supers cavistes, très compétents un peu partout en France.

Un caviste compétent, c’est outre le fait qu’il t’accueille  convenablement et t’écoute quelqu’un qui ne dit pas de conneries.

C’est pas si évident que ça de prime abord, je vous assure. Cette semaine, test d’un caviste spécialisé « Italie ». C’est juste un crochet parce que dans le coin, le bouclard avait bonne réputation, j’y ai trainé pas mal mes guêtres à un moment. Sauf que de l’eau a coulé sous les ponts.

« Vous auriez un vin, un peu original, bio de préférence? »

« Oulah, on n’a pas ça. Puis en Italie le vin bio, ça n’existe pas! » Lire la suite

La crème du gratin*

*sous vos applaudissements

L’amour est une chose compliquée: bien sur, on pense à ses débuts. On se voit, on se plait, on se tourne autour. On hésite, et puis grande inspiration: on se lance!

Ah, le délicat objet de notre affection pourrait bien ne pas partager la délicieuse ardeur que l’on ressent, il pourrait d’un geste, d’un mot faire tout capoter.

Ce premier écueil évité, quand il/ elle a dit oui, nous nageons telles des écrevisses soules dans un bouillon de félicité. Cette phrase ne veut rien dire, c’est pas grave, je suis un artiste contemporain. Lire la suite

Vigne perdue, gewurz gras*

*les références, t’as vu.

Parfois le vin nous confronte à des histoires qu’on serait bien en peine d’inventer soi-même tellement le rocambolesque côtoie l’absurde. Quand je pense que les français louent voire envient le surréalisme belge (ils ont raison) et notre humour (doublement), reconnaissons-leur une chose: quelquefois, ils peuvent nous épater.

Tout commence dans un coin de cave, aux alentours de Montpellier. Il y a une quinzaine d’années, verre tendu, des vignerons un peu partout. Tout indique qu’on est dans une dégustation assez classique, où des artisans font découvrir leurs productions. Rien à signaler de particulier. Lire la suite

La Femme est un client comme les autres*

Pochtronne antique

Ce matin je lisais avec une moue genre « je veux pas dire que je l’avais dit, mais… » Eva du blog Oenos. Celle-ci pond une note sur un service exécrable dans un resto, et s’insurge qu’en tant que femme, on ne lui laisse pas l’heur de choisir le vin.

Ha la la, ces bonnes femmes: il a fallu qu’elles votent, qu’elles conduisent, qu’elles ouvrent un compte en banque et désormais elles veulent aussi « s’y connaitre en vin »?

On pourrait encore leur passer ce caprice, si elles gardaient la modestie inhérente à leur sexe et à leur position, et se taisaient. Si ce n’était qu’une marotte intime, que pourrait-on leur reprocher? Lire la suite

L’histoire du samedi, c’est so…*

*Tiens, tu sais comment on dit la sagesse en latin?

Samedi matin, c’est toujours un matin plus cool que les autres. Prendre le temps des quelques minutes de marche de la maison au travail, s’emplir les poumons d’air frais et encore un peu humide. Ce matin, quelques gouttes fines et malgré ça une drôle de lumière, douce. C’est un de ces matins d’automne qui se lève, engourdi.

Je suis contente. L’automne est définitivement ma saison préférée: je n’aime ni les grands froids, ni les excès de température. Cette saison in the middle of me va très bien.

Probablement, ça étonne: moi, l’excessive, qui parle trop, écrit plus vite que son ombre, fustige, crucifie, adore et déteste dans un même mouvement je serais finalement adepte de la tempérance? Lire la suite

François, mais pas Claude*

*et le champagne coulait à flots.

Parfois j’ai des bouteilles dans ma cave qui y atterrissent on ne sait comment: plus exactement, j’achète parfois au feeling, l’un ou l’autre exemplaire d’une cuvée inconnue. Que je planque soigneusement, oublie, et sur laquelle je ne cherche pas d’infos.
C’est ce qui est arrivé avec cette bouteille.

gossetSemaine d’anniversaire, disais-je: champagne, forcément!

Mais qu’est-ce au juste?

 Ça vient de la maison Gosset, dont sans être une fan acharnée, je salue plutôt le boulot, en général. Lire la suite

#1 les Accords mets-vins

Petit compte-rendu de la soirée de mercredi ?
Allez !

Déjà, toutes mes félicitations aux participants : aucun n’a démérité ou même vomi, ce qui est un exploit étant donné les tortures gastronomiques auxquelles je les ai soumis.

Le thème étant les accords mets-vins, ce n’est pas une première pour moi. Je ressors donc le questionnaire de base histoire de recentrer les connaissances et éventuellement briser un ou deux tabous : oui, on a le droit d’aimer le poisson et le vin rouge ensemble, non on n’est pas forcément obligés de sacrifier aux sauternes sur le foie gras ! Lire la suite

B-Days (sunday monday happy)

sanc

sancerre, Alphonse Mellot, génération XIX, 2005

C’est le week-end, et donc place à la récap’ de la semaine écoulée. Festive et c’est pas encore fini, puisque nous avons, les enfants, l’Homme et moi eu la merveilleuse idée de tous naitre en même temps… avec quelques années d’écart et quelques jours. Dire que je suis pleine de sentiments ambivalents, entre le temps qui passe, les rides, ces saloperies de gosses qui vont quitter le nid, la ménopause… et aussi le bonheur des amis, des quilles à faire tinter, des goûters qui se prolongent en diners. Bref, la vie dans toutes ses dimensions. Lire la suite

New-york, Newwwww-york!!!

ny

Le hasard fait parfois bien les choses, lalala.

Un numéro de téléphone mal indiqué, et me voilà avec une charmante dame au bout du fil, représentant des propriétés viticoles new-yorkaises. Hé oui, New-York n’est pas qu’une chanson formidable et une grosse pomme, c’est aussi un état à peu près grand comme les deux tiers de la France. Je ne tente pas la comparaison Belgique, ça me ferait trop de mal. Lire la suite