2013: le best Ouf *

*j’avais pas pire

Et voici, mesdames messieurs sous vos applaudissements le dernier billet de la Pinardothek!

Dernier…pour cette année, vous avez eu peur avouez!

Oui, le blog continuera en 2014  sans doute relooké: une V2 de la Pinardo s’impose.

En rose.

MOUAHAHAHA.

Pas d’inquiétude: on restera dans un design sobre avec les mêmes ambitions: parler de vin sans concession, sans faire de cadeau, au coup de cœur. En attendant, comme partout, on regarde un peu en arrière et on voit ce que vous avez plébiscité en 2013?

Top des articles les plus lus (ce qui ne veut évidemment pas dire que ce sont les meilleurs)

50 shades of wine*: sans surprise, les accords vins-sexe ont été beaucoup lus, partagés, eretés, commentés. Je me suis beaucoup marrée à l’écrire ce billet, et le flot de commentaires me dit que je suis pas la seule.

Vin au féminin: mes couilles, oui: plus surprenant, ma diatribe anti-concours de filles et anti-sexisme arrive deuxième. Je ne pensais pas intéresser tant de gens à ce que certains considèrent comme un épiphénomène. Finalement ce qui me rassure c’est de voir que je ne suis pas la seule à râler contre ces idioties. Même si j’ai gagné au passage pour les plus gentils une image de Jeanne d’Arc du pinard, et pour d’autres celle d’une vilaine nombriliste féministe (d’où le sous-titre de blog changé en cours d’année). Je le dis et le répète: on peut servir la cause du vin tout en respectant celles des femmes, c’est dur car cela force à la cohérence mais bon dieu, avoir des opinions et les défendre c’est aussi jouissif qu’un bon verre de pif.

Faux gras et vin sans alcool: vraies cochonneries: le billet à troller, torché en 10 minutes sur un bout de table, et pourtant il est dans le top 3. Pas celui dont je suis le plus fière, car il ne fait que balancer des choses évidentes mais celui qui m’aura sans doute le plus défoulée.

Laisse cracher ton fils: la maternité, la façon de l’envisager, l’éducation et celle de gérer un boulot-passion avec deux marmots. Un sujet de femme, de mère mais pas que. Parce qu’ils comptent drôlement, ces deux petits bouts et parce que je ne peux plus imaginer ma vie sans eux. Difficile d’écrire sur ceux qu’on aime: on a toujours l’impression de leur voler un peu d’intimité pour l’exposer à tous.

mila

Oh, ça va, trêve de gonzesseries. Bande de nazes.

Les savoie du seigneur sont impénétrables *: le billet complet sur la Savoie, une région trop peu connue. En 2014, on change ça?

Délit d’étiquette salace *: encore un sujet "cul"? Pas tant, en fait. Mais surtout une cuvée d’un des vignerons les plus emblématiques du Jura, région que j’aime de plus en plus.

Tout, tout, tout vous saurez tout sur le champagne: tout est dans le titre, pour une fois.

Esthétique du cool, ça va trancher chérie, Pourquoi le road wine trip ne me fait pas tripper, et Sexual healings : trois billets d’opinion, coups de gueule plus que traitant de vin.  Les blogs et leur récupération, le cul dans la pub et la mode, comme quoi je ne gueule pas que sur le sexisme. On ne se refait pas, j’imagine.

Constatation: les billets "help" rencontrent souvent un franc succès. Parce qu’il n’y a aucune question con, et que ce qui me semble évident à force de baigner dans le vin tous les jours ne l’est pas pour tous. Du coup, j’essaierai d’en faire d’autres en 2014. Pour ça, mon mail est ouvert: lapinardotheque@gmail.com Si un truc vous turlupine, quelques lignes et hop, j’y réponds. Chiche?

Non mais allô quoi

Il n’est pas dans le top 10, mais je voulais l’inclure aussi. Ce billet à propos de mon grand-père et du goût. Nicolas, sur son blog² a aussi parlé de son pépé cette année, comme quoi le vin nous ramène souvent à nos racines.

La Pinardothek, ce sont des lecteurs fidèles dès la première heure, des abonnés à la page FB, des partages sur les réseaux sociaux (je claque une grosse bise à François, qui non content d’être le premier sans doute a avoir fait la pub du blog, est resté depuis un de ceux qui partage le plus les billets, merci merci grand!) mais aussi des recherches de mots-clés, des plus sérieuses aux plus improbables:

Logiquement le top mots-clés contient le nom du blog:

la pinardothek, pinardothek, lapinardotheque

Ensuite ça devient plus chaud:

orgasme, bdsm,rousse sexy…

(je savais que je ne devais pas rester blonde)

Après, c’est le grand n’importe quoi:

-comment faire un collier de nouilles (j’ai bien quelques adresses. De nouilles. Ahem)

-cuisine contemporaine façon paillasse de chimie (hu? Vincent, peut-être on sait qu’il ADORE tellement tout ce qui est moléculaire)

-mieux vaut se bouffer le cul que se manger le nez (…)

-la taille de mon âme (je fais peu de R.I.P, mais je ne pouvais passer à côté de Darc)

-un peu tendu mais ça ira je touche du bois ;) (on est contents de le savoir)

-j’aimerai avoir de l’humour (c’est ce qu’on voudrait tous)

-recherche un clip qui parodie le point g en porte argent et a la fin il y a un chat qui rit (…)

-déguisement légumes belgique (belgian people do it better)

-j’aime mes couilles (important d’être bien dans son corps, bravo)

-être caviste est-ce une bonne idée (a priori, jamais. Mais certains soirs, je kiffe)

En replongeant dans les archives et dieu sait qu’elles sont prolifiques (non, Nicolas je ne parle pas de toi), je retombe sur les commentaires de certains qui m’ont fait pousser des sourires grands comme ça. On a les lecteurs qu’on mérite, les miens sont géniaux, merci!

Blog vin oblige, une récap de mes bouteilles préférées de 2013:

Pas de classement, trop dur mais coup de cœur et pistes aux étoiles pour:

Le saint-véran des Perraud, une tuerie totale, vous m’avez re-rendue amoureuse du St Vé Bruno et Isa.

BAMA, 2000: margaux mon amour, mon tendre amour.

Point G, de France G, en beaujolais sur lequel je me suis déjà fort étendue.

Point barre, Bornard, ploussard du Jura, une vraie folie glouglou.

Le cran 2006, champagne de chez Bérèche: une pureté assez géniale, une bulle fine, et un vrai vin de champagne dedans.

Klevener de Heiligenstein, JP Rietsch, en Alsace: le vin qui ne ressemble à aucun autre, dont on ne sait pas avec quoi le boire. Pas grave, moi je le boirais bien seul, parce que ça déchire sa race, comme disent les jeunes cools.

chatfouChat fou, un rhône ouf: pas de pipi (du chat) là-dedans, un rouge tout schuss, juste un plaisir de buvabilité, de légèreté, un vin comme un souffle, une brise, les premières cerises que l’on croque à même l’arbre, bref. Pure gourmandise, bravo le chat!

Persan de Giachino en Savoie: il en fallait un, ce sera celui-là. La Savoie mérite, refaites-y un tour, et pas que pour les tartiflettes.

Saumur "Charpentrie" du domaine du Collier, le vin-qui-te-file-deux-claques-et-que-t’en-redemandes-tellement-c’est-bon-putain.

Ruminant des vignes de Dominique Andiran: le très bel oxy, pour ceux qui aiment ça.

Y en a encore des tas: les vins de Reignac, ceux de Fabian Jouves, les champagne Tarlant, Charlot, Pascal, … Les vins de Patrick (Julien Meyer), et ceux de Julien (chez Kumpf-Meyer). Les vieux Gauby. Le rosé de Simone. Les Mahé, Fouassier, domaine de Bablut, … Difficile d’être exhaustive.

On va terminer ce billet par des souhaits, évidemment. A titre tout à fait perso, je souhaite que cette crevure de Bicéphale se bouge le fion pour qu’on puisse le lire plus régulièrement.

Que l’année vous soit douce et pleine de surprises, à profiter de ceux que vous aimez, avec du bon vin, des découvertes, des éclats de rire, de l’amour, du sexe, des bonnes bouffes.

On se retrouve l’année prochaine? (Oui, cette blague est déclarée illégale, m’en fous, je suis un artiste contemporain je fais bien ce que je veux)

Faites gaffe sur les routes aux réveillons, modération pour ceux qui prennent le volant, tout ça. Je tiens pas à perdre du lectorat!

D’ores et déjà:

Très joyeux Noël et excellente année 2014!

Santé!

About these ads

4 réflexions sur “2013: le best Ouf *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s