Plop, plop plop plop plop plop*

*c’est-à-dire que sans le son, ça rend moins comme titre (Seven nation Army, pour ceux qui ont reconnu)

Ça y est: nous sommes en 2014.

Il est de tradition de présenter ses vœux, mais permettez-moi de ne pas me répéter, et puis j’avoue j’en ai déjà mon compte de ces léchages de pomme intempestifs juste parce que c’est la date. C’est un peu comme la Saint Valentin. Une date obligatoire de célébration de l’amour avec un grand A (ou un grand con, selon le lot que l’on a tiré). L’amour, c’est tous les jours qu’on s’en félicite, qu’on le célèbre, qu’on l’attend et qu’on l’espère bien que les commerciaux- notamment des maisons de champagne- tentent de vous faire croire le contraire. Je n’ai même plus de mots pour relever leurs imbécillités marketées toutes de rose et de douceur féminine parées. Non, ça me fatigue d’avance.

Doit-on pour autant boycotter tous les champagnes? Oh non.

wpid-IMG_20140102_202111.jpg

champagne Bourgeois-Diaz, cuvée N’, 70 % pinot noir 30% pinot meunier, dosé 4.5 gr

D’abord, et puisqu’il faut bien se remettre des réveillons et des bises à tonton: des huitres, excellentes et une nouvelle cuvée chez Bourgeois-Diaz. Voisin de Françoise Bedel, Jérome fait des champagnes précis, vifs, et plaisants. Des petites bombes à moindre frais, ce qui ne gâche pas le plaisir. N’ (pinot noir, pinot meunier ce qui en fait donc un blanc de noirs= champagne "blanc" issu de raisins noirs) collait à merveille sur les huitres normandes, les bretonnes trop iodées lui faisaient perdre de sa rondeur. J’aime les pinots, j’avoue.

wpid-IMG_20131231_190057.jpg

champagne Roses de Jeanne, Inflorescence, 100% pinot noir

Ça s’est encore vérifié avec l’Inflorescence de Cédric Bouchard. Cédric, c’est le mec improbable qui arrive en jean troué sur un vélo la première fois que tu le rencontres. C’est le champ’ préféré de mon fils (une visite de sa cave à l’âge de trois ans avec autorisation de cracher par terre doit être un des éléments probants de cette affection particulière). C’est ce bavard impénitent dont tu redoutes les coups de fil, parce que ça dure toujours des plombes et que tu te demandes si tu ne vas pas perdre une oreille dans l’histoire.  Mais c’est surtout un gars de talent, probablement un des plus humbles que je connaisse. Son pinot noir après un an dans ma cave, avait encore gagné en complexité. Une bulle sensuelle, sans vulgarité, sans apprêts inutiles. Le cœur du goût.

wpid-IMG_20140101_201441.jpg

champagne Bollinger grande année 2000, 2/3 pinot noir 1/3 chardonnay

Majorité de pinot noir toujours et mon fétiche: Bollinger.

Bollinger, Bond, le luxe, la classe, le diamant poli et façonné avec une maestria sans égale.

Bollinger, c’est pas compliqué, je kiffe.

Grande année 2000, en force, en puissance, d’une richesse absolue sans pour autant oublier d’être élégant. Ma came totale.

Bollinger, c’est ce type merveilleux dont tu n’oses même pas croiser le regard. Parce qu’il est d’une classe folle, parce qu’il a cette présence terrible, éclipsant tous les autres. Et puis, tes yeux dans les siens et tu fonds. Ta peau s’électrise, ta bouche devient sèche, le premier contact te trouve pantelante.

Bollinger m’a très rarement déçue. Et quand il m’a fait plaisir, ce fut toujours au niveau des sommets tutoyés avec grâce. Alors oui, c’est un certain prix pour ne pas dire un prix certain: mais quiconque aime le champagne doit goûter à ce genre d’orgasme. En espérant qu’il soit multiple.

wpid-IMG_20131231_193000.jpg

Champagne Franck Pascal, Harmonie, 50% pinot noir 50% pinot meunier, dosé à 2 g

On glisse ensuite vers un assemblage pinot-pinot: une cuvée qui s’appelle Harmonie elle a intérêt à tenir sa promesse.

Gloire à Franck Pascal: c’est bon, c’est maitrisé, c’est un pas-de-deux qui évolue lentement où chaque ouverture, chaque geste est précis et mesuré. Je l’ai bu seul, pour lui-même, mais je suis persuadée que sa tenue en ferait un excellent compagnon de repas.

champagne Agrappart, minéral, 100% chardonnay dosé à 5 g

champagne Agrappart, minéral, 100% chardonnay dosé à 5 g

Last but not least, un pur chardonnay chez Agrappart. Minéral porte bien son nom -comme quoi, faire simple est souvent le meilleur chemin. C’est d’une tension phénoménale sans pour autant être agressif, c’est long sans être barbant, c’est fruité sans être vulgaire.

Quand on me dit "je n’aime pas le champagne" mon cœur s’emplit toujours d’une infinie tristesse. Pour l’auteur de cette assertion. Parce que, et voilà la preuve, les champagnes peuvent être tellement différents, tellement surprenants ou au contraire délicieusement classiques que je n’arrive pas à comprendre qu’on ne puisse y trouver son bonheur. Si la bulle dérange, prendre un vieux compagnon à l’effervescence un peu fatiguée. Et surtout, goûter, goûter encore. Jusqu’à trouver sa, ou ses perles

About these ads

7 réflexions sur “Plop, plop plop plop plop plop*

  1. J’ai eu la chance de rentrer Cedric Bouchard lors d’une dégustation à Paris à La dernière goutte. Le type est très chouette (clairement il est bavard aha), ses vins vraiment super surprenant (et bons!), mais malheureusement, faut un peu casser la tirelire…

  2. Merci d’avoir aimé Harmonie !
    C’est un blanc de noirs issu deux parcelles complantées en Pinot Meunier et Pinot Noir sur une même unité de terroir à BASLIEUX-sous-Châtillon. Chaque cépage est récolté séparément pour une parfaite maturité des cépages. Les fermentations alcooliques naturelles (levures indigènes) commencent séparément pour chaque cépage et se terminent en commun dans la même cuve… De maniéré à exprimer le plus possible l’influence du terroir et du millésime. Les malos sont spontannées.
    Bonne journée :)
    Franck Pascal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s