Vini Birre Ribelli: 4ème de folie

Il faut saluer l’inconscience de Patrick. Vraiment. Qui, complètement pragmatique, oserait faire un salon en plein cœur de Bruxelles, réunissant à la fois des producteur·trice·s de vins rebelles et la crème des beergeeks, comme on les appelle quand on est un peu introduit? Lire la suite

Publicités

Never mind the bojo!

*merci Remy, pour le titre

Ha, Novembre, ses premiers brouillards matinaux, son crachin, les trottoirs mouillés dans les villes tentaculaires, et son beaujolais nouveau. Paf !

Le beaujolais nouveau, porté au pinacle par certains, honni par d’autres, ne laisse jamais indifférent. C’est sûr.

C’est la semaine où, accessoirement je souffre -pas toujours en silence- tant le journaliste lambda s’en donne à cœur joie, à coup de micro-trottoir et d’interviews de comptoir à rabâcher des clichés mille fois éculés. On en écrit à son sujet, de kilomètres de commentaires, le plus souvent désagréables.

Lire la suite

De la vigne aux platines: bon cru

D’abord, il y a une question: est-ce que le vin et le rock ont vraiment des choses en commun?  Oh, bien sûr, si on s’en réfère à la façon dont on écoutait du rock, ados, tribus de cheveux sales, de mascara qui coule, des voix qui muent et de « mes parents sont tous des gros réacs », non, pas une seconde. J’avoue: j’ai eu une adolescence très rock. En chansons. Du gros son lourd et bien sale, du grunge, du glam’rock, des guitares et des riffs à n’en plus finir, seule ou en groupe. C’est la bière qui nous maintenait, épaules contre épaules, enragés contre à peu près tout. Lire la suite

La Bretagne, ça vous gagne

Au point qu’à peine revenu·e·s, on a déjà envie d’y repartir. Pour autant soyons pragmatiques et terre-à-terre: pas de couplet languissant sur la Pointe du Grouin, les bouffées d’air iodé dans le nez, les pas mal assurés et les wouhaaa-c’est-beau toutes les trois secondes, parce que là, tout au bout d’un monde, on se sent invicible et tout·e petit·e. Non, pas de ça ici! Lire la suite

Des vignes et des hommes sur Arte

Bientôt, le 30 octobre exactement va débuter la diffusion d’une série de documentaires. Et vous vous doutez, malins comme vous êtes, que si j’en parle, c’est que le sujet sera: le vin.

Que vous êtes sagaces! Hé oui, « Des vignes et des hommes » propose de découvrir en 20 épisodes des vignobles et… des hommes (puis des femmes aussi, rassurez-vous) étonnants, et divers. De la Géorgie à la Polynésie, du Portugal au Cap, 20 destinations pas toujours bien connues. Lire la suite

T’as de la bouteille?

Kiblind magazine c’est quoi? Un mag’ trimestriel gratuit (ça veut dire qu’il parait tous les trois mois, té) qui fait la part belle à l’art de l’illustration, autour d’un thème différent à chaque fois.Plutôt destiné aux amateurs.trices de design, de graphisme et de tout ce qui va autour, c’est aussi assez chouette à parcourir pour le néophyte (moi), parce qu’il y a beaucoup de dessins, du coup on comprend tout … Je plaisante. C’est bourré d’infos, d’expos, de livres à lire, d’évents.
Le dernier sorti joue du mot «bouteille» : l’occasion de signer une collaboration inattendue entre huit vins naturels sélectionnés par En vrac * et re-mis en images par Jean Jullien, jeune graphiste plutôt doué.
Les huit vins en question, puisqu’il faut s’y pencher, méritent-ils qu’on s’y attarde?
J’en ai goûté deux et voici ce que j’en pense:
JAULIN PLAISANTIN, LOIRE // Cuvée : Le Dolmen // Couleur : rouge // Millésime : 2016
Un Loire, chinon rien! Celui-ci se présente gourmand dès les premiers frémissements de poils du nez, un fruit rouge vient taquiner la narine, et c’est une promesse bien tenue par la bouche. Ronde, pleine, on dira même généreuse, voilà de quoi faire boire aux sceptiques du « c’est jamais mûr, les vins de Loire, de toute façon ». Une côte à l’os viendra parfaire l’ouvrage et empêcher les fâcheux de l’ouvrir. Quant aux autres, ils se régaleront.
CHÂTEAU PEYBONHOMME, BORDEAUX // Cuvée : Coccinnelle // Couleur : rouge // Millésime : 2016
Alors mon petit Bonhomme, tu me disais comme ça, que t’aimais pas les Bordeaux, que tu trouvais ça chiant, convenu, passéiste? Bel esprit, dis-moi: pour te changer les idées, pey – et la conversation – attrape donc cette coccinelle, pimpante comme tout. Fraise, cerise, et une finale qui allonge, t’es convaincu? On peut faire (très très ) bon à Bordeaux, faut que je le dise sur tous les tons encore longtemps?
Ces bouteilles (et les six autres cuvées) sont dispo sur le Store Kiblind. 
Vous pouvez aussi y dégotter affiches et posters d’artistes, pour redécorer chez vous (si si, y a besoin).
*En vrac ce sont deux caves à Paris, dont le  concept est de vendre… en vrac vins et alcool.
mag et échantillons envoyés par le magazine

Un guide des vins vegan et végétaliens

Il est – sur les réseaux sociaux – une posture assez fréquente qui est de critiquer pour le simple plaisir de critiquer, en appelant « idéologie » ce qu’on défonce et surtout (et c’est là mon régal) sans avoir lu une ligne de l’article, voire du livre incriminé. La mauvaise foi n’a jamais tué personne certes, me direz-vous, et vous n’aurez sûrement pas tort.

Pas de ça ici: j’ai lu le Guide Brachet de la première à la dernière page. Lire la suite

Le goût féminin: le Nessie du pinard

Homme qui ne boit sûrement jamais de rosé, crévindiou.

Hier soir, alors que je matais l’horizon en méditant (en vrai je zieutais Criminal minds en me demandant dans quelle étagère ai-je foutu cette paire de collants achetée il y a quinze jours bordel), une camarade de loin loin là-bas au Canada m’a fait passer ceci.

Et bon, l’article incite clairement à dire ce que l’on en pense, donc, here we go. Lire la suite