Monsieur D.

Ce ne sont pas mes mots. Pas mon histoire. Mais je l’ai trouvée tellement juste que je voulais la partager. Comme on partage un verre de vin. Santé monsieur D. Et santé Naïs, qui signe ce qui suit :

 Monsieur D. a 62 ans, un cancer pulmonaire, métastasé. Découverte fortuite après amaigrissement et bronchite chronique. Monsieur D. est un épicurien, ancien directeur d’une grosse boite. Il a une belle maison et une magnifique cave à vin, qu’il adore. La commission se réunit, pas de chirurgie possible. Un protocole de radiothérapie et de chimiothérapie est proposé à monsieur D. Il refuse. Il refuse car la radiothérapie altère les goûts. Il préfère boire son vin, seul plaisir qu’il garde et commence la chimio.

Il perd l’appétit et maigrit encore. Il a du mal a supporter les chimios. Il comprend alors la situation palliative. Son cancer progresse, au niveau cérébral. Il lui devient difficile d’avaler. On est obligé d’épaissir ce qu’il boit. M. D. s’effondre.

Il ne peut plus boire son verre de vin qu’il aime tant, ne mange plus. Je lui propose de choisir une bouteille qu’il aime pour le lendemain.

Sa femme a cuisiné son plat préféré. Je verse deux verres, un pour lui, l’autre pour moi. J’épaissis son vin, sa femme mixe son plat. Je sens mon vin et lui décrit le goût, l’odeur, la couleur. Et lui donne à la cuillère le sien.

Il boit son verre et mange son assiette. Il me sourit, me remercie et puis s’endort.

Le lendemain, son état se dégrade.Il est malheureusement mort quelques jours plus tard, sa famille autour de lui. C’était il y a une semaine. J’ai signé sa carte de décès. Sa femme m’a appelé ce matin en me disant qu’il lui avait dit ce jour là, tu pourras monter une deuxième bouteille, une de Chablis.

Elle m’a dit que cette bouteille était pour moi. Le chablis est mon vin préféré.

Je vais la boire avec des gens que j’aime, sans occasion particulière. Je suis de celles/ceux qui préfèrent en profiter quand ils le peuvent.

Naïs ( @TocTocNais sur Twitter)

Publicités

2 réflexions sur “Monsieur D.

  1. Belle leçon, j’en ai des frissons dans le dos.
    Je note la phrase : « Je vais la boire avec des gens que j’aime, sans occasion particulière. Je suis de celles/ceux qui préfèrent en profiter quand ils le peuvent. »
    Elle me parle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s