Pineau simple flic*

*j’ai une culture ciné à faire pâlir d’envie, je sais.

« Non mais attends, le pineau c’est juste un truc dégueulasse en plus c’est écoeurant ».

Perdre un ami, ça va très vite parfois.

C’est vrai, j’aurais pu le laisser végéter dans son ignorance crasse sa naïveté: mais voilà, au fond j’ai bon fond. Et même si je ne suis pas une fan hystérique dudit pineau, je ne peux pas le laisser démolir en toute mauvaise foi sans tenter de lui sauver la face. Mon côté super-héroïne (ou la drogue, allez savoir).

D’abord, juste une mise au point sur les plus b… Je reprends: mise au point, donc. Le pineau des charentes s’orthographie bien p.i.n.e.a.u. En aucun cas p.i.n.o.t.

Alors, oui, à l’oreille c’est tendu de faire la différence, je vous l’accorde bien volontiers. Mais pourtant pinot et pineau n’ont rien à voir. Absolument pas comme Dupont et Dupond. Aucun lien, Karamazov.

Le pinot est un cépage (dont on retrouve les déclinaisons blanc, gris, noir).

Le pineau-des-charentes n’est pas un cépage.

Le pineau d’aunis en est un.

HAHAHA.

C’est compliqué, n’est-ce-pas?

C’est sûrement par hasard (et pas rasé) qu’un mec s’est aperçu de comment on pouvait fabriquer du pineau-des-charentes, un jour. Imaginons:

Un peu beurré encore de la veille (y a pas de raison de faire une mauvaise réput’ aux seuls bretons), le type vaque à ses occupations matinales. Y a de la vendange rentrée d’hier, il sait plus quoi en faire parce que l’année a été bonne, il la tape dans des fûts. Mais beurré -faut suivre- il prend pas la peine de les rincer. Or, ceux-ci contiennent toujours un peu de vieux cognac. Il l’a pas vu, pris des proverbiales nausées de lendemain de veille, et de la pousse interne capillotractaire qu’on nomme généralement gueule de bois. Il se pieute et oublie ce qu’il a fichu avec les fûts.

Un peu plus tard (dix-huit mois, environ, c’est dire s’il s’était mis une mine sévère), il retrouve les fûts et goûte ce qu’il y a dedans.

C’est sucré, c’est alcoolisé mais pas trop. C’est doux. C’est bon.

Le pineau-des-charentes était né. En fait, il correspond à un type d’élaboration de vin de liqueur qu’on fait aussi ailleurs, la mistelle (coucou Sacha). Outre posséder un joli nom poétique, que sous-entend « être une mistelle »?

Miiiiiiiiiiiiiiiss telle être-euh une miss telle des années 80
Moins Colombine qu’Arlequin
Sachant pianoter sur la gamme
Qui va du grand sourire aux larmes

Pardon, un moment d’égarement.

La mistelle est un vin de liqueur obtenu par un mélange de moût (du raisin non encore fermenté) et d’alcool. Selon les régions où elle est produite, le type de moût (de raisins donc de cépages) change, et l’alcool utilisé aussi. En général, on choisit un alcool du cru. Dans le cas du pineau, produit dans la région de cognac, on utilise…

Du cognac.

Bah oui.

Logique.

Le pineau-des-charentes est estampillé AOC, il doit donc répondre à certaines normes de production: cépages précis, ajout de cognac à l’exception de tout autre alcool, rendements limités, etc.

Il existe du pineau-des-charentes blanc et du rosé (ou rouge). Le blanc est le plus courant, même si le rouge a aussi pas mal d’intérêts.

Je sens déjà l’esprit trollesque s’animer: pourquoi gâcher du bon cognac à faire du pineau?

Parce que c’est bon, tiens.

Troll.

Idée reçue n°1: c’est un truc trafiqué et bourré de sucre.

Bon. Première claque: non, ce n’est pas trafiqué, c’est même plutôt assez naturel. Le sucre que le pineau contient vient du raisin (du moût) et non d’un ajout quelconque. Puisqu’il s’agit de moût et pas de vin, le sucre fermentescible ne s’est pas transformé en alcool. Si on ne supporte pas vraiment le sucre (j’avoue) on peut se tourner vers des pineaux plus âgés: le vieillissement en fûts leur apporte d’autres arômes, plus de complexité, et gomme un peu cette impression de trop doux qu’ont les pineaux jeunes. Un pineau-des-charentes classique blanc vieillit minimum 18 mois (12 mois minimum en fût) et minimum 12 mois pour les rosés-rouges (dont 8 minimum en fûts), un « vieux » 5 ans, un extra-vieux 10 ans.

Idée reçue n°2: le pineau se sert glacé.

Foutre non! Glacé c’est bon pour les sauvages. Alors comment sert-on le pineau?

Dans un verre déjà.

Ensuite frais pour le blanc. C’est à dire comme un vin blanc. Petit truc: plus il est vieux, plus il supporte une hausse des degrés (jusqu’à 12/13°).

On peut rafraichir le rouge, mais on peut aussi le servir à température ambiante (à condition de ne pas vivre dans une serre tropicale, évidemment).

Idée reçue n°3: le pineau, c’est bon que pour l’apéro.

Hum. En fait, non! Et même, pire: j’ai tendance à le déconseiller à l’apéro. Je sais, je suis une punk, et j’assume ça va merci. L’apéro normalement ça sert à se mettre en appétit, donc à saliver. Et scoop, le sucre ne fait pas saliver. L’acide oui. L’amer aussi (Et quand l’amer monte, j’ai honte, bref). Le pineau, il vaut mieux le réserver pour après: sur des fromages par exemple. Les bleus font merveille avec lui, surtout en version rouge. Les desserts s’acoquinent bien du pineau, du moment qu’ils se basent aussi sur un peu d’acidité: tartelette aux fruits rouges, mousse légère aux agrumes, mmmmmh!

Et attention les yeux, les âmes sensibles, et les défenseurs du politiquement correct.

Voilà un de ses jolis accompagnateurs, pour finir la soirée en volutes (partent en fumée, volutes font des nuées).

Le pineau extra-vieux et un robusto, dégusté lentement, tiré en douceur, rhaaa.

Alors on se secoue: on va chez son-sa caviste préféré(e), on lui demande gentiment une ou deux bouteilles de pineau-des-charentes (on précise, parce qu’on pense à épargner à son caviste les quiproquos pinot-pineau) et on profite.

C’est toujours pas l’heure de l’apéro, là?

**complément d’info:

les cépages autorisés sont: ugni blanc, folle blanche, colombard (ohoh, Cognac), meslier Saint-François, jurançon blanc, montils, sémillon, sauvignon, les cabernets (sauvignon et franc) et les merlots (blanc et noir).

L’appellation pineau rouge est récente (2009). Avant on utilisait uniquement le terme rosé.

le pineau d’aunis est un cépage qu’on retrouve en Loire. Cf ce billet.

Publicités

2 réflexions sur “Pineau simple flic*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s