Chacun cherche son point G. *

*te tracasses pas pour moi, je l’ai trouvé.

L’été, saison des amours et de la fornication. Quoique avec le pic de femmes enceintes autour de moi en ce moment, je me pose de grosses questions sur la sexyness des mois de décembre et janvier (ou c’est l’alcool, les fêtes, tout ça)(mais bref, je digresse).

Faisant face depuis plusieurs semaines maintenant à de vraies températures caniculaires, avec affres afférents, la Belgique souffre, la Belgique se met en tempo lent, économisant ses mouvements, mais pas son humour.

jamon

En exclu: Jamon, chat exhibo.

Où veux-je en venir avec une si longue introduction?

Simplement qu’en été, on n’a pas envie des mêmes vins qu’en hiver. Exit les trop riches, les capiteux. Légèreté, sensualité, oui. Surtout pas de vulgarité, jamais, d’ailleurs c’est pas le genre de la maison.

C’est peut-être un excellent timing pour se remettre l’eau à la bouche avec une région décriée, mal aimée, et au final si mal connue.

J’aime le beaujo.

Ce n’est pas un secret.

J’aime presque tout du beaujo.

J’aime son apparente simplicité. J’aime son gamay qui roule sur la langue avant de se faire croquer. J’aime le plaisir immédiat qu’il procure. J’aime ses soies et ses dentelles. J’aime sa bouche charnue. J’aime ses blancs. J’aime ses rouges. J’aime ses crus: ça tombe bien quand il fait chaud.

Ceci dit, celui-ci n’est pas un cru.

Il est cru, tout court.

pointg

Oui, sous vos yeux ébahis, en guest star, mon genou. Ha ça, faut bien concurrencer les vlogueuses en mini-bikini, hein 😉

Point G. Drôle de nom pour une cuvée. Culotté ou déculotté, on s’en fiche. Tant que c’est bon! Y en a d’autres, et pas des moins doués qui font un éloge à peine déguisé de la masturbation féminine…

Passons donc sur la pseudo-provoc’. Si ce n’était que ça, le pinard n’aurait même pas droit à une ligne.

Sauf que ce gamay là, mes braves gens, c’est volontiers celui qu’on planquerait des trop frileux, des coincés, des ceusses qui ne rient (et ne baisent) pas assez. Un vin de jouisseur/sseuse.

Au nez, ça frétille de fraise et de cerise à peine cueillie, le tout dans une brassée de fleurs sauvages tenue par des bras blancs. On lui mordrait bien dans le giron, et on aurait raison: y aurait un goût de bigarreau intense, à peine sucré, très mûr, on y trouverait un peu de poivre aussi, juste cette pointe de piquant sur la langue, ça foutrait le feu aux papilles, et paf, on la coucherait dans le foin, et advienne que pourrait…

Tu goûtes ça, tu fermes les yeux, et tu y es.

C’est du très beau gamay: du qui ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas, qui joue avec ses armes en séducteur consommé, et qui au final chavire bien plus assurément que n’importe quel play-boy des bacs à sable.

Il fallait bien une femme pour être si rigoureusement exacte avec le point G. (oui, c’est de l’ HUMOUR, pardon, ça m’arrive encore).

France est donc une vigneronne, installée depuis 2008 dans une terre d’irréductibles machistes gaulois.  Ce qui en soi n’a pas une importance capitale, on est d’accord. Ce qui compte, c’est que burnée ou pas, elle fasse de très jolis vins. Premier point qui me la rend naturellement sympathique. Autre chose, les jeux de mot: Point G. ça peut aussi être le point Gonzalvès. Ou Gamay. France signe ses bouteilles « vin de France ». Oui, même ceux en appellation. C’est subtil, c’est rigolo, j’aime.

Ça devrait amener à reconsidérer pas mal ses positions sur le beaujolais, ça non?

(oui, positions, non j’ai pas honte)

Cuvée Point G. 2012, beaujolais-villages, vin de France Gonzalvès

Publicités

Une réflexion sur “Chacun cherche son point G. *

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s