Des coups de latte, un baiser*

stve*j’passe pour une caravane, pour un chien qui n’en démord pas…

Qu’est-ce qui fait qu’à un moment T on se dit « Et bien, ça, c’est mon plus joli vin blanc/rouge/whatever de l’année? »

Sans être guide, ni prescripteur. Ni bénéficier d’une influence quelconque (en aparté: les classements d’influence, ça se prend avec beaucoup de légèreté et d’humilité, quand on voit à quoi ça tient parfois et quand on sait qu’influencer VRAIMENT un gamin de sept ans pour qu’il porte deux chaussettes identiques est une gageure chaque matin). Tout juste blogueuse. Haha, la belle affaire: je sais que maintenant on a tendance à faire figurer son blog dans son CV, mais je ne m’y résout pas. C’est un défouloir, une distraction, l’écriture nécessaire, le plaisir. Pas un job, même si je le fais sérieusement. Des fois. Hum.

Bref, donc pourquoi jouer le jeu du classement?  Juste pour brasser de l’air et peut-être chopper un ou deux non interloqués en retour, non tu ne peux pas dire ça?

J’avoue, j’aime bien.

Et bien si, je le peux, je le fais, et je le dis.

Nous sommes le 7 septembre, et ceci est mon blanc de l’année?

Parce que c’est le plus réussi techniquement?

Sans doute pas.

Parce qu’il est parfait?

Oh non, en tous cas pas dans le sens où on l’entend: il est parfait pour moi, à cet instant-ci, parce que c’est tout ce que j’attends d’un vin:

de l’humilité, de la fraicheur, de la surprise, de l’irrévérence, des claques, des baisers…

Un vin qui serait un peu comme une chanson de Bashung au milieu de chansons pop sans intérêt: un truc fondamental et pur, qui te bouscule, tu connais la musique, tu connais les mots, ils sont juste pas ordonnés comme d’habitude et ça change tout. Juste  hyper-simplicité et  précision.

Et je ne mise pas un kopeck sur le fait que dans 6 mois, j’aurais un autre coup de cœur, sans doute complètement différent. C’est tout les femmes, ça: versatiles.

Mais plus d’humour sur les femelles: on me traitera encore de misogyne (alors que c’est faux, je n’aime personne à égalité).

Le vin en question est du nature: on peut encore gloser tant qu’on veut sur son origine, sa philosophie, sa politique. Franchement, à part faire pondre pas mal de lignes à une minorité d’aparatchiks dévolus corps et armes à leurs causes respectives et ne faire avancer personne, ça lasse.

Peu importe, il est très bon, ce vin là.

D’ailleurs, si je me laissais tenter je le verrai bien avec des saint jacques juste retournées dans le beurre à feu vif, une sauce toute simple et un peu brillante d’agrumes, et basta.

Quoiqu’à vider un verre gentiment, à le déshabiller au fur et à mesure, tout seul, comme un grand, il se laisse vachement faire aussi ce saint-véran.

Je crois que c’est un vin facile.

Et je crois que franchement, c’est un compliment.

Saint-véran 2012, domaine Perraud.

Advertisements

6 réflexions sur “Des coups de latte, un baiser*

  1. Bonjour,
    Je ne l’ai pas bu celui là.

    J’ai eu devant moi, ondulant souplement dans leur baignoire transparente comme des danseuses de cabaret certains de ses petits camarades de classe, des voisins de palier, des cousins de province.
    J’aurais aimé avoir li’dée de la chanson de Bashung : pépite au mimieu du flot des galets interchangeables..
    Elle fulgure violemment,.cette image.
    A bien y rêfléchir, c’est normal d’évoquer l’essence en parlant de vin.
    Merci.
    Et je sais pourquoi je viens souvent ici, même si c’est mon premier commentaire.

  2. Merci sandrine. C’est un vin facile, parce que c’est facile d’aimer je crois! Faut juste se laisser aller. Moi aussi je l’aime beaucoup celui là parce qu’il réconcilie souvent ceux qui ont eu mal à la tête avec le Blanc. et moi j’aime bien réconcilier les gens! c’est vachement bon en apéritif en faisant la cuisine! et aussi avec du fromage de chèvre.

  3. Bonjour, je suis venu à ce blog parce que je suis un amoureux de l’œnologie et je tiens à déplacer le réseau pour partager leurs expériences sur cet art, mais je me suis engagé dans des boîtes de conception et d’emballages pour divers produits Arteca travail normalement, une entreprise qui se consacre pour la fabrication de différents types d’emballages, y compris les boîtes sont très original avec une belle présentation pour les produits en bouteille, dans le lien que vous pouvez voir votre travail, j’espère que vous le souhaitez.
    Un baiser

  4. Bon ben, aussitôt rentré, aussitôt débouché et pfffff aussitôt conquis ! 🙂
    Quelle pureté et quelle gourmandise de fruit et de pralin avec sa longue finale légèrement épicée.
    Équilibre magistral et puis quelle fraîcheur.
    C’est clignant et élégant.
    Chapeau bas ! Et merci pour la découverte.
    (Y des cousins « prestigieux » de la Côte de Beaune qui peuvent se faire de grands mais alors très grands soucis).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s