Champ’, louboutins, et petites pépées

shoesJ’aime bien les communiqués de presse. Les agences de comm’ tout ça. Et les merveilleuses personnes qui sont derrière.

Enfin, bon: je les aime bien quand ces dernières ont l’intelligence d’adapter leurs mails à ma petite personne. Non pas que je veuille absolument que tout tourne autour de moi -mais quand même si cela était, je suis sûre que tout le monde s’en porterait mieux.

Ces derniers jours, dans la boîte mail du blog j’ai reçu quelques perles dont ce merveilleux

« Bonjour,

Afin de pouvoir vous envoyer les communications presse (communiqués, invitations, échantillons, bons gratuits,…) adéquates, c’est-à-dire qui rencontrent réellement vos centres d’intérêts, nous aimerions connaître les thèmes exacts qui vous intéressent et que vous abordez sur votre blog. Le but étant de ne pas vous envoyer des communications qui n’ont pas de sens pour vous. »

Alors, voyons, de quoi pourrait bien parler la pinardothek? Pinaaaard… hum, non j’vois vraiment pas.

On m’a bien suggéré de répondre que je parlais de lingots d’or et que pour ça  je recevais des échantillons du monde entier, mais j’ai trouvé ça un peu gros.

Mieux, nous avons aussi l’attachée de comm’ qui lit, mais tout de même pas trop trop.

« Cher blogueuse,

Nous avons remarqué votre attrait pour ce qui fait la réputation de notre doux pays : le vin. »

(Je passe sur la magnifique faute d’orthographe. Et le fait que les PJ soient en anglais. Pour un grand cru classé de bordeaux ça la fout mal non ?) Sans déconner? Moi qui croyais que ma marotte, c’était les lingots, ballot.

Et puis encore mieux que tout, il y a les CP qui sont des sommets à eux tous seuls. Là, la liée de comm’ n’a rien à faire.

Exemple: balance ça, et attends.

talons

Finaude hein?

(j’y suis pour rien, jusqu’à présent toutes les nouées de comm’ auxquelles j’ai eu affaire sont des femmes, j’imagine qu’on les engage parce qu’elles sont créatives et manient mieux l’expression écrite que les barbus?)

Alors voilà: heureusement que j’étais assise parce que.

Mon expression favorite une corde une poutre n’est même plus suffisante.

Déjà, qu’on doive apprendre aux femmes à marcher en talons me laisse fortement dubitative: tu ne sais pas les porter? Bah, y a pas mort d’homme, t’en mets pas et basta.   Note bien qu’à voir certaines greluches chalouper aussi gracieuses que des hérons amputés, la salubrité de cette initiative puisse encore se discuter.

Mais qu’on y mêle d’honnêtes bulles de champagne (oui, champagne s’écrit sans capitale, on devrait commencer par apprendre ça avant de prétendre en parler) là ça me dépasse.

Une dégustation de Champagne autour de notre sommelier qui initiera ces jeunes femmes aux secrets de ce breuvage.

Notre sommelier (un homme, donc je suppose) qui va initier (le vocabulaire n’est jamais un hasard) ces jeunes femmes (les vieilles, juste crevez) aux secrets (fermentation, double fermentation, élevage, voilà il est éventé le secret) de ce breuvage (pas vin, vin, ça fait vulgaire, ça fait homme. Breuvage c’est mieux, c’est plus mystérieux et compliqué:  c’est féminin)

     Un apprentissage de la marche en talons hauts avec la coach de Talons Academy qui apprendra aux participantes à avoir une démarche souple et élégante.

Voilà voilà.

On notera que « la » coach versus « le » sommelier. Le vin, une affaire d’hommes sans aucun doute possible. J’en veux pour preuve les soirées « my sexy wine maker » où les intervenants (le savoir) sont tous des hommes.

Pourquoi est-ce que ça me gêne autant? Parce qu’à aucun moment dans le mail on ne perçoit la femme autrement que comme un être inaccompli et devant apprendre des choses sous peine de … De quoi d’ailleurs? De ne pas être une vraie femme?

Ce genre de choses me rend hystérique. Être une vraie femme.

Allez bien vous faire foutre avec votre conception de la vraie femme.

La semaine dernière, j’étais avec ma fille au resto. Que nous deux, oui. A un moment elle a eu faim. Normal. Je lui ai donc donné le sein. Normal. Et là, le type à côté, dinant seul lui aussi m’a gratifiée d’un « ça fait plaisir de voir une vraie bonne maman ».

Genre allaiter, c’est être une bonne mère? Non, c’est une des façons (la mienne) d’aborder la maternité. Comme porter des talons parfois est un des aspects de ma féminité, pas le seul, pas le plus important.

Qu’on ait choisi le champagne pour cette petite sauterie ne m’étonne même plus: c’est bien un truc de fifilles, la bulle. Je précise que la superficialité occasionnelle ne me dérange pas (je pousse moi-même des petits cris de plaisir quand j’achète une nouvelle robe) mais c’est plutôt le détournement marketing et commercial qu’on en fait le problème.

Il y a beaucoup à dire sur l’image projetée des femmes en dégustation, ou simplement comme professionnelles du vin.

Deux pubs qui pour des raisons différentes, me font tiquer:

vigneron_independant_affichage_2-642x336

Vigneronne, c’était un gros mot ou bien? Et puis le côté racines… Moi aussi je déclare la guerre aux pointes sèches. Bref

Celle-ci est … comment dire?

pute

J’aurais bien légendé en « pute cherche mac » mais on dira encore que j’ai un langage trop fleuri. Pour une femme.

Non sérieux, y avait rien de meilleur goût et de moins racoleur?

Je demande pas la lune. Je ne demande pas par exemple qu’on « mette des femmes à l’honneur ».

vinj

Globalement, je n’estime pas qu’on doive mettre à l’honneur une femme parce que c’est une femme, et je ne me réjouis pas quand c’est le cas. Je n’ai pas plus de respect pour les femmes que celui que j’ai pour les hommes. Si une femme est plus compétente, tant mieux. Si elle l’est moins, qu’elle reste en dessous de l’échelle. Quant au vin au féminin…

Je vais me taire car ce ne serait ni très poli, ni très gentil (et dieu sait mon amour pour cette belle région qu’est le Jura et ses vins, mais là, vous chiez dans la colle les gens).

Bref, on a pas le cul sorti des ronces, surtout en talons de 12.

Je pose ce truc ici, à propos de gender marketing, pour ceux que ça intéresse, même si je ne suis pas d’accord avec tout.

Publicités

16 réflexions sur “Champ’, louboutins, et petites pépées

  1. Merci pour l’article, le mail de Talons Academy m’a crevée, je me sens vraiment déprimée et découragée, j’espère que tu leur as répondu bien méchamment comme il se doit

  2. À te lire, quel grand bonheur, je rêve de venir découvrir quelques pépites chez Toi lors de la venue d’un de ces journal eux pÔvres d’esprit : la renaissance en live de mes Tontons Fligueurs!
    Bises
    (Oui, c’est comme ça j’embrasse ceux que j’aime!)

  3. Ce qui me fait tiquer, surtout , c’est qu’on n’y voit aucune vigne, mais un rack de barriques, et la comptable qu’on a sorti de ses stocks pour l’occasion.

    Mais pourquoi n’y aurait-il pas autant de femmes à poil dans les pubs pour le pinard que dans celles pour les bagnoles. Fini les pubs Chantovent pour pue la sueur….

  4. Le monde du vin est machiste, celui de la pub aussi et cela ne s’arrange pas ( voir cette pub pour le don d’organe, tout simplement phallocrate… (function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = « //connect.facebook.net/fr_FR/all.js#xfbml=1 »; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));
    Publication de CB News.)
    Mais ce qui m’horripile le plus ce sont les associations de femmes vigneronnes, il en pleut comme des champignons…
    Pourquoi se regrouper entre femme, n’avons nous pas à nous enrichir de la mixité.
    😀 Quant au travail des attachés de presse, c’est pas tout les jours facile et je sais de quoi je parle…

  5. J’aurais tendance à vouloir généraliser sur le sexisme de la profession. Mais puisque vous en êtes, pouvez-vous nous dire que tous les hommes de cette profession ne sont pas comme cela ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s