15 réflexions sur “On n’est pas bas du fronton*

  1. MERCI pour cet article! 🙂
    « Laissez aux jeunes le temps de devenir vieux » et
    « Admettez que du haut de certaines tours d’ivoire, on doit se les geler » sont des phrases à encadrer!

  2. Bises ma Sand’, continue de râler ! moi j’adore ! je suis tellement d’accord avec toi !! Je n’ai pas gouté son 2010, mais tu me donne franchement ( encore !) envie. En ce qui concerne la saint valentin…. plus ça va pire c’est… en plus ces champagnes Pink sont horriblement cher…. mais si la cruche est contente 😉
    Belle découverte hier domaine Clos des Rocs de Olivier Giroux en pouilly loché , espérons qu’il ( mon boss) le référencer…

  3. Il y a plus d’une phrase à encadrer dans ce billet, pour faire écho à un précédent commentaire… Je vais en mettre sur mon tumblr de citations (avec la référence).
    Merci pour ton blog. Je ne connais rien au vin, mais c’est tellement un plaisir de te lire… je regrette de ne pas avoir davantage de moyens pour m’y mettre du coup. J’adore ton écriture, le tempérament qui s’en dégage. Quel talent !
    Et une (double) question pour aller avec ces commentaires : ce vin que tu recommandes, est-il “accessible” pour un débutant, le lui recommanderais-tu ? et se trouve-t-il facilement (dans ma petite province nantaise par exemple) ?

    • Alors je vais te dire: don Quichotte est un grand assez accessible. Déjà ça coûte pas si cher (si tu mates qualité et finesse) +- 15 euros.
      Je te mets au défi de trouver des bouteilles de ce niveau ailleurs au même prix 🙂

      Évidemment ça reste 15 euros. Donc je te propose de goûter d’abord a leur cuvée classique qui doit tourner entre 7 et 9 euros de mémoire. Bien sûr ce n’est pas le même vin mais ça peut être une jolie façon d’aborder fronton. Et après si tu aimes tu tentes DQ.

  4. Moi, j’aime faire des repas à base de Fronton saké! Comprenne qui pourra. Je fais du Sand, pas du Georges mais du belge et c’est tellement plus fun 🙂
    Plus sérieusement, les cuvées du Château Bouissel en Fronton sont également très bonnes.

  5. La vraie passion du vin rassemble les générations. Moi qui ai basculé depuis peu dans la catégorie « ainé », je bois vos paroles ou plutôt vos écrits, je déguste avec délice votre humour, apprécie avec bonheur votre humilité. A chaque lecture j’apprends des choses, je ris souvent. Trop vieux pour vous faire la cour je ne peux que vous prier, un genoux à terre, de continuer votre blog, longtemps. Bonne journée

  6. Avec tous ces articles, ça devient de plus en plus difficile de se dégoter une destination pour les vacances!!
    Merci beaucoup pour tout ça!

  7. Chère Sand’, merci pour ce billet, merci pour ton blog qui me donne envie de vaincre la timidité de l’ignare pour aller parler aux cavistes. Je te rejoins absolument sur les forces (grandes) et les limites des réseaux sociaux. Dans ma partie, twitter et facebook m’ont fait rencontrer (irl, genre) certains des traducteurs sur lesquels je travaille… ça m’a donné une confiance, une énergie, bien précieuse. Et des blogs comme le tien (et de te suivre sur twitter) contribuent à donner cette confiance, cette envie d’explorer ce que je ne connais pas. Merci!

  8. Pingback: La règle n°1 du vin : le gâchis | Le Gourmet Solitaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s