Le vin d’Anne

Depuis samedi 22 Mars en fin de journée, Anne a rejoint la Loire. A la Confluence de la Vienne et de la Loire non loin de Cande-St-Martin. Elle fut baignée, accompagnée de nos larmes. Elle est partie. Elle est devenue la Loire, avec juste ce qu’il faut de sauvagerie, de rires en vague, de clins d’oeil lorsque le soleil joue avec elle, de paix quand la lune, les étoiles la caresse. A qui voudra l’entendre et la voir, elle s’adressera encore… Ne serait-ce que par les pluies délicates nées du fleuve roi qui se déposeront sur ces vignes tant aimées. Elle fut, est et restera M’Amuses. Mais tout le monde n’est pas un buveur de poèmes. A celles et ceux qui la connaissaient, qui vont la découvrir, je vous invite à lire le texte joint. A celles et ceux qui voudront que l’aventure existe et prenne de l’ampleur, régale nos gosiers, juste ces précisions : Toutes les opinions seront entendues, les susceptibilités et individualités mise de côté, il n’ y aura que partage, travail et gaieté. Ce que vous allez faire sera pour Elle, pour la Vie qui doit continuer !

Franck Buveur de poèmes, juste un caillou sur cette terre.

Je suis caviste, personne ne l’ignore, je crois.  Ce qu’on sait peut-être moins, c’est qu’entre cavistes qui partageons la même philosophie (peu ou prou) on se parle.

Quand la nouvelle la semaine dernière est tombée, très vite, une initiative s’est lancée. Bruno a proposé de réunir une cagnotte, histoire d’adoucir un peu la peine des proches d’Anne, et je crois aussi de manifester notre soutien à tous. Pour elle. Pour Franck. De dire aussi combien la jolie personne qu’elle était a été ressentie, combien elle manquera sur la toile, en dehors, combien elle manque déjà.

Réunir des sous, oui, mais pour en faire quoi?

Ni fleurs, ni couronne: nous respectons cette volonté. Pas de plaque « à la mémoire de », non…

Quand soudain, germe une idée géniale (merci Stéphane)

Anne et le vin, Anne et la vigne, la terre, la vie.

Planter une vigne, en Loire c’est évident! Faire pousser du raisin, puis un jour un vin naîtra: un vin pour elle, pour ses enfants, son compagnon.

Faisons ça: on réunit des sous,  on convainc un vigneron … Pour le moment la plantation pose problème (droit de plantation, et temps pour produire), donc on va se diriger vers l’achat de raisins en 1er lieu, la plantation proprement dite viendra ensuite.

Chenin? Cabernet franc? On ne sait pas encore, mais l’idée va se peaufiner. Le vin, c’est ce qu’on a tous en commun.  C’est un geste qui au final réunit tout le monde, c’est une belle métaphore de vie, c’est poétique, symbolique et consolateur.

La vie, dans sa plus belle et simple expression.

Ce qu’on vous propose, c’est vous qui la lisiez, vous qui l’avez rencontré ou pas, cavistes, blogueurs, vignerons ou simples amateurs touchés par sa passion de participer à ce joli projet: Laurent Herlin, vigneron qu’elle affectionnait particulièrement est sur le coup, et grâce à Charlotte le « how to » est simplifié. Il suffit de cliquer là, et de permettre de donner vie à la vigne d’Anne.

Un simple geste, un sourire, une vigne.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le vin d’Anne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s