VDV #68: Vin de jeune

vdj

Ziva gros, je te pose un slam trankil tkt. Faut kjte parle.

Bien le bonjour, jeune gens, j’ai à t’entretenir d’un sujet important qui je le pense, mérite ton attention la plus complète.

Jte dis c’est chanmé!

Je n’ai pas peur de t’allécher, ça risque d’être diablement intéressant!

Wesh, toi aussi t’aimes la teuf, te déchirer grave?

Je parie que tu apprécies particulièrement les soirées conviviales avec des amis, sous l’emprise de boissons spiritueuses?

gif2

Tu veux pas passer pour un bouffon, tu veux flamber comme un boss?

Tu souhaiterais être considéré à ta pleine mesure, et pouvoir le cas échéant, crâner tel un maître ès?

Ziva, jte cause pif, te vlà paf, t’emballes la meuf comme un guedin, t’es le king, tu kiffes et tu pécho à donf. Deal?

Je t’entretiens du jus de la divine treille, tu t’en retrouves ébaubi, tu séduis les femmes tel un don juan moderne, impérial, tu aimes ça et tu pratiques joyeusement l’art noble de la gaudriole. Marques-tu ton accord?

YOLO!

Carpe diem!

Tu crois que le picrate c’est un quetru à darons?

Tu estimes que le vin est une marotte d’adultes sénescents?

Comment que c’est relou?

Qu’il est âpre et difficile le chemin vers sa connaissance complète?

Truc de ouf, comme jtai cramé tavu.

Avec quelle pertinence t’ai-je donc mis à jour, n’est-il pas?

Mec, le picrate tu peux le capter, suffit de rester cool, c’est pas auch.

Freluquet, la dive bouteille est tout à fait à ta portée, reste calme et détendu, ce n’est en rien difficile.

Y a just des boloss qui s’la pètent comme des oufs avec des mots chelous, complètement destroille du cerveau quoi.

Il existe, bien entendu, de ces personnes hautaines qui t’abreuvent de vocabulaire hermétique et qui noient la plupart de tes connexions cérébrales de cette manière.

Des boloss, quoi.

Des m’as-tu-vu.

LOL

Cocasse, n’est-ce pas?

gif3 A pas le seum, bade pas. Wesh, tu peux leur niker la race et avoir le swag. Le pif, ça s’kiff avant d’savoir  causer.

Ne sois pas déconfit, n’éprouve pas les affres de la déprime. Allons bon, tu peux leur faire la nique et te rengorger. Le vin, ça s’apprécie avant de maîtriser son art oratoire.

Les cailleras se mettent la race au champ millésime, les gows au rosé, les vrais keums jurent qu’en red? MDR

Les racailles s’enivrent au champagne millésimé, les demoiselles au rosé, et les hommes au gros rouge? Billevesées!

Le bail le preums du pinard: y a pas de bail que ta gueule.

La première règle en matière de vin, c’est qu’il n’y en a qu’une: le goût personnel.

Que t’y connaisse queud, tout le monde s’en carre. Le bail c’est comment que tu veux capter.

Que tes connaissances soient pour l’instant assez limitées n’est pas fondamental, l’essentiel c’est la volonté de comprendre.

Cousin, pour  le respect, faut t’foncedé!

Jeune ami, pour devenir pointu, il va falloir goûter.

Téma ce ke j’ai là.

wpid-dsc_5502.jpg

Chateau des Annereaux, lalande-de-pomerol 2010

Jette un œil sur cette bouteille.

Guedin, comme ça fait ieuv.

Sa présentation est certes un peu passéiste.

Zyva, sens-moi ça. T’as pas grave la dalle de ouf, genre ta reum a fait de la confiotte qui déchire?

N’aie pas peur, exerce ton odorat. Ne te sens-tu pas quelque peu alléché? Reconnais-tu la bonne odeur de l’amour maternel au dessus de la bassine pleine de fruits à confire?

Si tu kiffes du nose, tu vas kiffer ta life en pillave.

Si le nez est prometteur, il y a des chances que la dégustation proprement dite soit très agréable.

Wesh! Le quetru, c’est d’la balle, ça nique  sa reum facile. Comment que c’est trop de la bebom de fruits, vanille, genre épicé, chanmé. Ce serait une gonze tu lui pètes le boule direct.

Palsembleu! Cette bouteille est très attrayante, elle impressionnerait même ma mère: c’est dire! Très riche en fruit, avec des notes de vanille et d’épices, gourmande. Si cette bouteille était personnifiée par une jeune femme, il est évident qu’elle bénéficierait d’une cour assidue.

gifC’est d’la balle bébé!

Ce vin est d’une jolie complexité, le nez aussi bien que la bouche sont très équilibrés et même s’il est encore un poil jeune, il se goûte déjà très bien.

Capté?

Compris?

Tavu que bordeaux, c’est pas que pour les darons à grosse caisse, ziva comment que tu peux t’enjailler avec.

Tu constates que bordeaux n’est pas réservé à une élite aînée et à l’aise financièrement, mais que toi aussi tu peux les apprécier grandement.

En pif, des fois, faut un peu foutre le dawa avec les quetrus que tu penses.

En matière de vin, il est bon parfois de remettre en cause ses a priori.

Exemple: quand t’as la dalle, frometon-blanc c’est mortel. Chan-mé!

Exemple: si tu as une faim de loup, n’hésite pas à marier du fromage avec un verre de beau vin blanc, c’est délicieux. Tu m’en diras des nouvelles!

Plus jamais de bad trip pendant la résoi? Tu veux pas t’afficher? Passer pour un deux-de-tension? Jarte le rosé pamp’!

Tu ne veux plus rencontrer d’anicroches lors d’agapes nocturnes? Tu ne veux pas ressentir de honte? Être pris pour un dilettante? Lâche cette bouteille de rosé aromatisé chimiquement au pamplemousse.

Le pif, tu l’chourraves pas chez Leclercq, tu l’pécho stylé chez un caviste qui sait bicrave.

Pour tes quilles préférées, nul besoin de t’approvisionner en grande surface, va donc t’enquérir de ce que propose le caviste du coin.

Bonus track, tu pillaves rien de cheum, t’as pas mal aux veuchs quand tu chicanes tes chocapics.

En prime, tu ne fais pas bombance  de mauvais alcools, tu auras donc moins de céphalées quand tu prendras ton petit déjeuner.

 Wesh tu planes ?

Tu apprécies diantrement, non?

gif4

Quand Nathalie a proposé ce thème du vin et des jeunes, je me suis demandé par quel bout le prendre. Et puis, cette idée de dialogue est venue. Étant moi-même entre deux âges, truffant mes billets (parfois inconsciemment) de références de djeuns aussi bien que de choses plus facilement compréhensibles par leurs ainés, ça me paraissait rigolo de jouer à fond la carte du langage. Car oui, fondamentalement et sans grande surprise, mon discours, qu’il s’adresse à un jeune ou à quelqu’un de plus… d’expérience (ahem) est le même.

Pas forcément avec les mêmes vecteurs, mais le fond est identique. Privilégier la qualité, s’adresser à des spécialistes, ne pas avoir de complexe d’infériorité. Et surtout, surtout, ne pas avoir d’a priori. Il n’y a pas plus de « vins de jeunes » qu’il n’y a de vins de femmes, ou de gnou astigmate. Tout le monde, bien guidé, bien aiguillé, motivé, peut avoir accès à tous les vins. Il serait même dommage de cantonner les jeunes, les débutants à un certain type de vins, au risque de ne jamais les voir s’ouvrir aux autres. Bref, c’est à nous de savoir rendre le vin accessible, dépoussiérer un peu l’ensemble. Pour motiver ses troupes, rien de tel que de leur montrer un milieu ouvert et sans jugement. Ce qui freine beaucoup de jeunes – ou de débutants, car on peut débuter à tout âge, même en n’étant plus officiellement jeune- c’est la peur d’être jugé, parce que non détenteur du savoir. Il y a des bases minimum mais le reste vient après, pas de souci. Et encore, si on en a envie… Tout le monde n’a pas forcément le désir de connaitre tous les détails même si on peut entendre qu’avec des infos pertinentes sur une région, une façon de bosser, un cépage, on appréciera encore plus ce qu’on a dans le verre.

Il faut bien commencer quelque part.

Ce quelque part, c’est goûter!

Les niveaux de langage, la façon de s’adresser aux gens, le vocabulaire sont des choses qui s’acquièrent. On ne le dira jamais assez, l’éducation au vin, celle du goût, devrait commencer le plus tôt possible. Ceci dit, quand on n’a pas cette chance d’avoir eu des « éclaireurs » sur le chemin de sa vie, il ne faut pas rester en retrait. On peut toujours- rien n’est perdu jamais- s’initier.

Wesh, gros!

Advertisements

3 réflexions sur “VDV #68: Vin de jeune

  1. Texte savoureux, empli d’empathie où chaque mot est pesé et opportun.
    Si sa lecture n’engendre pas la naissance de nouvelles passions chez les jeunes, c’est à désespérer !
    Je kiffais déjà l’humeur et la plume de ce blog mais je pense que ce billet est l’un des plus beaux et des plus intelligents que j’ai lu.
    Et sa (re re re re) lecture s’annonce passionnante et … dévorante.
    Je dis : Respect ! 😉

  2. PTDR.
    Putain il est chanmé ton post, je l’ai grav’ kiffé, c’est un truc de ouf !
    T’as craqué ton string ??
    Moi je bois pas du rosé pamp’ de boloss !
    Non mais allo quoi ?
    Moi je pécho du Pomerol de bogoss !
    LOL. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s