De la bière, des femmes, et …

La bière et la femme: parfaite combinaison !

Il y a quelques jours, j’avais bondi au visionnage d’une « pub » associant femmes et bière. Je découvre aujourd’hui que c’est pas – pas complètement- juste une pub, mais bien une initiative qui dépasse le simple marketing.

Elle émane de la maison des brasseurs et a comme invitées de « prestige » Jacqueline Galant-Lagaffe et Elke Sleurs (en charge de l’égalité des chances au fédéral, quand même).

Pour que vous compreniez pas de quoi on parle, je vous copie-colle.

Chère/cher journaliste,
Chère relation,
Madame la Ministre Jacqueline Galant et Madame la Secrétaire d’Etat Elke Sleurs donneront le coup d’envoi officiel au tout premier Apéro National le samedi 7 mars à 18h20 au café Le Roi des Belges, rue Jules Van Praet 40, à Bruxelles.
La fédération Brasseurs Belges et le VLAM, les initiateurs de cet événement national, vous invitent à participer à ce drink festif.
À la veille de la journée internationale de la femme, le samedi 7 mars, plus de
500 établissements horeca répartis sur tout le pays offriront à chaque femme une bière belge entre 18h30 et 19h30. De cette façon, elles démontreront que les femmes et la bière sont une excellente combinaison.
Et puisqu’il y a beaucoup de saveurs différentes et qu’il existe de nombreux types de bière différents, chaque femme pourra déguster une bière qui convient à son goût. Pour aider les femmes à découvrir leur préférence, il y a la carte des goûts. Ce disque très pratique traduit les préférences gustatives en types de bière.

Qu’y a-t-il au programme ?
18h20: Accueil au café Le Roi des Belges
18h30:Début
-Mot de bienvenue par Jean-Louis Van de Perre, Président des Brasseurs Belges
-Bref exposé sur les femmes et la bière par Liliane Driesen , Porte-parole VLAM et Natacha Schepkens, Manager Brand PR & Corporate Social Responsibility AB Inbev
-La carte des goûts expliquée par Dominique Friart, Administrateur-délégué de la Brasserie Saint-Feuillien et Lies Eeckman, Marketing Director Alken Maes testée par la Ministre Jacqueline Galant et la Secrétaire d’Etat Elke Sleurs
19h10: Toast à la journée internationale de la femme
Comme vous pouvez le constater, ce programme typiquement féminin promet d’être parfait et ce, à la veille de la journée de la femme (traditionnellement, le 8 mars). Mais les hommes sont évidemment aussi les bienvenus à l’Apéro National.

 

Par où commencer? On ne sait que choisir, c’est gourmand, croquant, en un mot: sublime!

Associer les bières et la femme, c’est forcément une idée totalement novatrice et géniale. Manque que le rhum, nom de dieu.

Ce programme typiquement féminin: je cherche, excusez-moi. Je suppose que quelque part, on a du oublier l’atelier cupcakes?

Réduire le huit mars à la journée de la femme, autrement dit une espèce de célébration pleine de poufiasserie de la Féminité toute de rose et de girly parée, alors qu’on se tue à répéter depuis plusieurs années qu’il s’agit de la journée des DROITS des femmes, c’est bon coco!

On ne le redira jamais assez: le huit mars ne célèbre rien, ce n’est pas une fête, ce n’est pas l’occasion de venir la bouche en coeur faire des compliments aux femmes de votre entourage ou de profiter de la promo sur les fers à repasser. C’est une journée pour parler d’égalité de traitement, de salaires, de droits, d’images des femmes. C’est une journée pour s’indigner, pour se bouger. Pour faire quelque chose, pour rappeler des évidences encore: non, naître femme n’est toujours pas équivalent à naître homme (et je ne parle même pas de celles qui ne sont pas nées dans le bon corps).

Envisager la femme comme un seul homme (pardon), une seule entité, forcément ignorante et à qui on doit apprendre les bières, c’est malin. Attention, comme c’est Lafâme, et que la chimie du goût, les brassins, tout ça risque de la rebuter, on va lui faire un beau dessin sous forme de carte pour qu’elle pige, la dindonne.

Dindons et Nénés (Carthage brûle-t-elle?).  

Franchement, vous ne pensez pas qu’on peut se passer d’autorisation pour apprécier, aimer ou détester la bière? Vous croyez vraiment qu’on a besoin qu’on vienne nous expliquer en nous tenant la main qu’on a le droit d’en boire? Ce serait pas un peu… paternaliste, ça?

Je suis assez surprise, même  devant tant de bêtises et de clichés, qu’on ne nous parle pas du fameux goût féminin. Celui dont les marketeux s’emparent, pour vendre leurs saloperies allégées, sucrées, avec des packagings étudiés, et des discours remplis de « finesse », « douceur » et « subtilité ».

Je serais un peu cynique, que je chercherai une étude sur la consommation et la production de ces bières dites « féminines » ou à destination des jeunes. Faut bien – parce que le marketing ne suffit pas toujours – enfoncer le clou pour fourguer ses produits, hein. Et si c’est avec l’aval de la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité des chances, que demande le peuple?

 

Advertisements

2 réflexions sur “De la bière, des femmes, et …

  1. C’est là qu’on se dit que la Loi Evin, qui interdit d’associer la femme et l’alcool, il n’y avait pas QUE du mauvais… Bon, en même temps, le visuel, c’est sans doute pas pour TOUS les mecs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s