Mon huit mars*

jourfe

*tu veux pas plutôt 20 balles?

Mon huit mars, il n’existerait pas. Comme toutes ces journées, ces initiatives, ces combats qu’on doit mener parce qu’on ne vit pas encore dans un monde juste, égalitaire, profondément féministe, imprégné de bon sens, d’écologie. Humain après tout.

Mon huit mars vous emmerde, vous les pubards, qui vous appropriez un concept pour le dévoyer, pour en faire une chose cu-cul la praline. Allez bien tous vous faire cuire le cul. IL n’est pas  le huit mars de la repompée des marques, il n’est pas celui de l’appropriation marketing que ce soit les 30% sur le champagne rosé en grandes enseignes, la culotte gratuite, ou autres bouquets de fleurs offerts.

On ne veut pas des promos, mais des droits!

sexisme

Mon huit mars n’est pas un type, fut-il sénateur, posant avec une poule, eut-il les meilleures intentions du monde, le message ne passe pas.

Mon huit mars, je ne le passerai pas à dézinguer la misogynie, qui sous couvert d’humour, pointe un peu partout. Vous êtes petits, minables, laids. Et je vous emmerde.

Mon huit mars n’est pas une fête, mon huit mars ne réclame pas de bouquet de fleurs par-là, fêtes des femmes par là,  ode à la femme, à sa fragilité, sa douceur, sa maternité, … FUCK.

Mon huit mars, je ne ferai rien de particulier si ce n’est mon métier. Je vais aller goûter du vin, comme j’en ai l’habitude, parler, échanger, découvrir.

Mon huit mars, c’est aussi l’occasion de vous le redire: oui, le monde du vin, le monde en général a encore beaucoup à faire pour progresser.

A lire, ce passionnant (et très documenté) billet sur les femmes et la vigne. Extrait:

Il y aurait à ce jour 30% des viticultrices, toujours davantage d’œnologues femmes (50% des effectifs dans les écoles), de sommelières, même si le monde du vin demeure majoritairement masculin. Accessoirement il est rappelé que les femmes ont toujours travaillé dans le monde du vin. A commencer par les femmes de viticulteurs, au statut non reconnu jusqu’en 1999 ; mais aussi les ouvrières viticoles, depuis toujours présentes dans les vignes de façon saisonnière ou permanente.

Loin des grands noms au féminin du champagne ou d’autres prestigieuses maisons de vins, la segmentation des rôles dans les métiers de la vigne demeure importante.

Lire la suite, ici.

Et puis, parce que des mots n’auront jamais la précision purement mathématique:

o Deux tiers des 774 millions d’adultes analphabètes sont des femmes.
o 1 femme sur 3 est victime de violences au cours de sa vie.
o Seulement 22% des parlementaires dans le monde sont des femmes.
o 1,36 million de filles et de femmes sont victimes d’exploitation sexuelle commerciale forcée.
o Les femmes exercent 2/3 des heures travaillées dans le monde mais ne gagnent que 10% des revenus.
o 1 fille mineure est mariée toutes les 2 secondes, soit 39 000 par jour.
o 800 femmes meurent chaque jour de causes évitables liées à la grossesse et à l’accouchement.
o Plus d’1 pays sur 2 ne condamne pas le viol conjugal.

Source: ONG Care

antif

Tout ça ne dit pas évidemment le sexisme ordinaire, de nos sociétés dites « civilisées », « modernes », celui qui, insidieux, convainc les femmes qu’elles n’ont pas leur place, ne sont pas assez fortes, assez intelligentes, assez rusées, assez déterminées, assez courageuses, trop provocantes ou pas assez, victimes consentantes, parce qu’elles l’ont cherché, qu’elles ne devraient pas faire un métier d’hommes, pas boire trop, boire c’est un truc de mecs, conseiller et/ ou vendre du vin, c’est une compétence testiculaire…
Prenez cinq minutes pour y penser, et réfléchir à ce que VOUS, à votre niveau, vous pouvez faire pour changer ça.

 drinking

Advertisements

2 réflexions sur “Mon huit mars*

  1. Trinquons aux vaillantes amazones d’ici ou d’ailleurs! Et que les « compétences testiculaires » retournent dans leurs grottes crépusculaires! (Et merci pour tant d’éloges!)

  2. T’a raison de piquer une colère devant les récupérations marketing de ces « journées » spéciales et spécialement de celle concernant les femmes mais ils sont tellement efficaces et ont d’énormes moyens!
    Elles sont formidables les femmes. Ceux qui en doutent ou se moquent sont des ignares. Le problème c’est qu’il sont souvent dangereux, surtout physiquement. Ils n’ont toujours pas compris qu’elles sont nos compagnes, nos équipières.
    Quel gaspillage de ne pas faire plus appel à leurs qualités et à leur compétence!
    Rien de plus chouette pour un homme que de faire équipe avec une femme.
    Combien de millénaires encore avant de comprendre l’intérêt du respect mutuel?
    C’est le seul domaine dans lequel je suis plutôt pessimiste même si je milite sans arrêt.
    Cela n’empêche pas d’apprécier certains champagnes rosés!
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s