Toutes quilles dehors, c’est le printemps!

wheterJe crois que c’est la première fois de l’histoire de ce blog que je reste si longtemps muette. Ça ne veut pas dire que je n’écris pas, bien au contraire. Juste que je n’ai plus trouvé de temps pour ici. C’est comme ça, dans les longues relations on a besoin de souffler un moment, de se poser ou de carrément voir ailleurs. Pour mieux revenir ensuite.

Et je suis là! Pas de billet construit, désolée, ça reviendra. Mais un panorama de quelques unes des bouteilles bues, hop. J’affirme encore plus fort mon amour pour le Jura, mon coeur bat la Chamade. Oui, je le redis: Philippe Bornard est un grand vigneron, surtout quand on lui laisse la place de s’exprimer en magnum.

plou

Le ploussard, ou poulsard on l’envisage parfois uniquement comme un raisin-glou, au jus facile et quasi translucide. Ici, il a de la matière, du corps pas défendant, de la soie sur le palais, et de l’amour au fond de la gorge.

Les journées longues et dures méritent leur douceur, je vous présente le remède. Pinot gris, et pourtant on n’est pas en Alsace! Quoi? Sacrilège? Oh que non: l’équilibre entre fruit, sucre, fraîcheur est remarquable. Précis. Et on est en plein muscadet, ça interpelle, ça rend curieux? Moi, oui.

bonnet-huteau

Tous les amateurs de vin se posent un jour cette question, un problème insoluble ou quasi : s’il ne devait en rester qu’un? Que choisir dans la foultitude de quilles goûtées, de celles qu’on a aimées, adorées, regrettées? Renoncer à toutes celles-là pour ne garder que l’Élue? Trop variable.

Mais si on me pose la question, là, maintenant, tout de suite, je n’hésite pas. Nosiola.

nosiolaDégusté au milieu d’autres « amphores » (je vous en parlerai, promis), il a simplement éclaboussé de sa prestance et surclassé tous les autres. Une folie! C’est complexe sans être compliqué. C’est fluide sans être simpliste. C’est nu sans être à poil. C’est…

C’est un putain de grand vin, que voulez-vous que je vous dise? On en redemande des bouteilles comme ça, où le vin se découvre comme géologique. Des strates, une effeuilleuse pas vulgaire pour un sou, qui se dévoile au fur et à mesure. Le grand souci est dans la gestion du timing: elle pousse à être bue, vite, en faisant claquer la langue, mais il faut absolument ralentir le tempo pour la laisser venir, lascive et sensuelle, sensible et sûre d’elle. J’avais déjà beaucoup aimé les autres vins de Foradori, italienne du Trentin. Mais je dois dire que celle-ci m’a mise sur le cul. Et comme pas souvent.

Une vieille connaissance, ensuite. Cela date de mes jeunes années (ahem) de marivaudage languedocien.line Depuis, j’ai un peu moins exploré le coin, mais je fais mon mea culpa en ressortant cette rescapée de la cave. Encore frais, le vin est tel qu’on l’avait laissé, la patine en plus. Des tannins calmés, juste encore un peu présents. Un fruit plus discret mais plus d’épices. Sympa.

C’est le printemps, les barbec’s sont de retour, et donc tous au jardin: il faut donc un vin de jardin. A la Grange aux belles, on se complique pas l’existence: c’est le nom de la cuvée. Des malins!

vinjar

C’est tout fruit, c’est simplissime, y a pas à en faire des caisses et des ronds-de-jambe. T’as soif? Bois ça. T’as pas soif? Bois-le quand même. Pas forcément au jardin d’ailleurs.

J’aime beaucoup les Roberts, pas vous?

Et ce vin-là ne me fera pas changer d’avis. vindevIl fait partie de ces bouteilles qu’on descend chercher quand on ne sait plus quoi boire. Pas envie de rouge, encore moins de blanc, le rosé on oublie, et le sucre pas ce soir. Il reste le voile, ce vin curieux à la frontière de tous les autres, celui qui appelle à la discussion, au grignotage salé, et aux petites heures, s’il-vous-plait. C’est un vin qui fait du bien, point.

Autre beau classique, en voiture!

Simone, qu’est-ce-qu’elle est bonne! Oh, elle a un peu morflé, le contour de son visage est moins net, quelques rides au coin de l’oeil trahissent sa jeunesse rieuse, mais elle vous retourne encore bien le cerveau et les sens.

simoneEt avec ça, minute émotion, c’est la toute première fois que je faisais la quiche. Celle qu’on mange, je vous vois venir. Sur une suggestion de l’adorable Ornithorynque, une belle chèvre-asperges. quiche

La réalisation pèche un peu, pas le goût. Avec ma Simone, elles se sont entendues comme lardons en poêle. Ça frétillait, ça se taquinait, et bien vite, les rires se sont tus: y en avait plus! Vivement qu’on recommence.

Quant à moi, je reviens vite, je vous le promets. En attendant, buvez bon, et si le coeur vous en dit, ce week-end promenez-vous donc à Paris. 

salonvinmai2015

Publicités

8 réflexions sur “Toutes quilles dehors, c’est le printemps!

  1. Très belle sélection mais à la différence d’Olivier le Nosiola et le Ploussard sont les seuls que je n’ai pas goûtés .Pas faute d’entendre parler des vins de Philippe Bornard.Donc à envisager rapidos. Le Piccinini, je suis bluffé.
    Merci pour ces belles recommandations et toujours un plaisir de vous lire.

    • A Paris je ne sais pas mais peut être chez un caviste en ligne bien connu avec lequel j’ai commandé des vins plusieurs fois et où opère un grand connaisseur,passionné et également blogueur.Je veux parler de Vins Etonnants;Regardez le site,vous trouverez un article et des photos concernant ce domaine.

  2. Bonjour,

    Je lis avec attention et un grand plaisir votre blog : j’aime le vin et les mots ou, disons plutôt, l’écriture. Je vous avais signale, mais je ne sais si le message vous est parvenu, la sortie d’un no. de la revue de l’IFM Mode de recherche sur le vin, intitulé : « Le vin entre culture et marché » Si l’envie vous prend, il est téléchargeable gratuitement : http://www.ifm-paris.com/fr/ifm/mode-luxe-design/recherche/revue-mode-de-recherche/item/95214-le-vin-entre-culture-et-marche.html Bien cordialement,

    Jean Michel Bertrand

    bertrand.jeanmichel@gmail.com 28, rue du Temple 75004

    0663802509

  3. Justement pour le jardin j’hésite entre le vin du jardin et « tu vins plus aux soirées »!!!
    Il paraît que les 2014 de Fabien Jouves sont OK!
    Pour les Foradori, j’épargne.
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s