Des couilles et du S&X

wpid-img_20150821_223926.jpg« Hé mais les bouteilles que tu goûtes, tu les choisis avec combien de grammes dans le sang » me fis-je héler par un vigneron sudiste dont – parce que je suis une gentille fille- je préserverai l’anonymat.

Le gaillard s’avisait de mon alcoolisme latent après que j’eus partagé successivement des « couilles d’âne » et puis un « lapin de Noël ». Hors contexte, ça peut troubler. Les coupables, les voici:

wpid-img_20150808_224042.jpg

Couilles d’âne d’abord. Si t’es un peu prude, Bouges de là. Mickaël Bouges sévit en Loire, en Touraine. Visite guidée en anglais, ici.

D’apparence provoc’ le nom de cette cuvée a une justification historico-géologique. Les « couilles d’âne » c’est le nom donné à ces cailloux si particuliers, roulés, qui évoquent les testicules de l’animal (n’ayant jamais tâté de près, ou même observé, je fais confiance aux vignerons d’expérience sur le sujet). Le vin se compose de côt (le malbec de plus au sud). Et ça dit quoi? Que c’est super bon, boudiou. Le nez est assez frais, avec un poil de végétal (de la sauge?), de la fraise. En bouche, ça roule ma poule: la fraise mue en cerise, c’est proprement gourmand et excessivement vite torché.

Passons au lapin.

Nicolas Testard a une passion pour les lagomorphes (pourrez-pas dire qu’on n’apprend pas des trucs sur ce blog).

D’où? On ne sait pas: le lapin de Noël répond à d’autres cuvées comme le rouge Rabbit, les Lapins, …

Et c’est? Bien. Un chardonnay à siffler tranquille: pour être tout à fait honnête, il souffre un peu de sa comparaison avec le beaujo blanc de David Large, beaucoup plus précis que ce lapin. Mais comme il court vite – le lapin- c’est pas très grave. Ça reste un agréable vin de picole.
lapin

Et hop, remettons-en une couche, et des paupiettes:

Là aussi dans le genre étiquette pas conventionnelle, c’est pas mal. Le vin qui est dedans, un glouglou facile et charmant de Jeff Coutelou. Tout est dit. Six mots pour décrire un vin, qu’est-ce tu veux, on n’est pas là pour réécrire la Légende des siècles. wpid-img_20150821_212925.jpg

On s’en jette encore un?

Plongée à mon corps pas trop défendant dans la Foodporn depuis quelque jours (vous lirez bientôt le résultat de mon travail – oui, c’est un job, faque), je n’ai pas pu résister à investir aussi le Wineporn.

wpid-img_20150821_223926.jpg

Autant je ne suis pas fan de tous les vins des Milan, autant j’adore cette cuvée.

Autant j’adore dérouter avec.

A l’aveugle, la servir et entendre « oh putain, c’est un super pinard ça, avec la classe d’un bourgogne et tout ». Sauf que c’est absolument pas ça, hé ouais, gros. Provence rules.

Tout ça pour dire quoi?

Qu’il ne faut pas se fier à l’étiquette? Ou bien qu’il faut s’y fier?

Doit-on tomber dans la provoc’ facile pour faire tomber les quilles?

Vous avez deux heures et je ramasse les copies.

Pour vous aider, parce que je suis sympa trop cool:

Comme le vin a besoin de sortir de sa tour d’ivoire, que les professeurs es pinard devraient descendre de leur chaire un peu plus souvent, que c’est une culture certes, mais qu’elle doit rester populaire – et ce n’est pas un gros mot, accessible et donner envie. Parce que ces étiquettes rigolotes et décalées attireront sûrement plus et décomplexeront ceux qui pensent ne rien y connaitre. Que peut-être ils hésiteront moins à piocher dans ce genre de quilles que dans d’autres, plus traditionnelles, plus hermétiques, plus « codées ». Y a un réel effort à faire pour donner envie aux gens de boire du vin: et si ça passe par se réapproprier les étiquettes, le vocabulaire, pourquoi pas?

A vos double-pages lignées, hop hop hop.

 

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Des couilles et du S&X

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s