13/11

12184196_866503236798984_7190551219080391196_oD’habitude, mon premier réflexe est d’écrire.

Cette fois je n’ai pas pu. Pas tout de suite. Qu’est-ce que tu veux écrire, ou faire après des choses pareilles? A la place, j’ai lu. Plein de choses très belles, très émouvantes, ressenti des émotions, chialé avec vous, tous. Ceux que je connais, ceux que je ne connais pas. Impossible de retranscrire tout ça.

Parmi toutes ces réactions, il y a un truc qui me chiffonne, mais je ne sais pas si je vais parvenir à l’exprimer correctement.

Tant pis, j’essaie.

J’adore le vin. Le pinard, français bien évidemment, le vin d’ailleurs aussi. C’est plus qu’une passion, en fait, même: il fait partie de mon environnement, de mon quotidien de mon mode de vie. C’est un truc qui m’entoure sans même y penser.
Le soir après les attentats, j’ai ouvert une bouteille de sauternes. Sans trop intellectualiser: juste parce que c’est un vin-doudou. Que je me sens bien en en buvant: c’est doux, c’est tendre, c’est une écharpe de satin sur les épaules.
Je l’ai ouverte pour me consoler, comme on ferait avec un pot de glace, un bon film, ou je ne sais quoi d’autre. On a tous des manières de réagir: certains prostrés, mutiques. D’autres sortent. Certains s’embrassent, s’enlacent. D’autres hurlent, sont en colère.

Depuis samedi, je lis pas mal de gens brandir le fait qu’ils boivent du vin comme un acte de résistance. Comme si c’était courageux.

Ça me fout très mal-à-l’aise.

Je me sens pas courageuse ou résistante: je suis triste, infiniment. J’ai peur, je suis pétrifiée de peur: croyez bien que j’en suis désolée. Je tremble mais c’est rien: on va continuer à avancer, à jouir de ce qu’on aime, à aimer. Je me rassure comme je peux: amis, gosses, chéri, cuisine, vin…

J’ai passé mon dimanche à faire des gâteaux, de la crème au chocolat, de la soupe au lard, de l’agneau au potimarron et au persil tubéreux. S’occuper les mains, ne plus penser, nourrir ceux qu’on aime. Nourrir c’est un acte d’amour.

Ce n’est pas « résistant »: c’est un moyen de négocier avec sa peine en se réfugiant dans un doudou, quelque chose de familier, comme d’autres écouteront de la musique, liront, écriront…

Et si on considérait que ça c’était résistant de boire: les gens qui n’aiment pas/ boivent pas de vin, ils seraient de mauvais français? C’est ça la logique? Ils ne « résisteraient » pas?

La France (ou la Belgique, on est si proches après tout) ne sont pas que ballons de rouge/bières et filles en minijupes qu’on siffle. Je n’ai pas envie de voir récupérer ces idées et cette image par d’autres qui en feront un usage nauséabond.

Tout ça, n’est pas pour dire c’est mal/ c’est bien de boire du vin ou alimenter une polémique. Qu’on aie envie de sortir, pour célébrer la vie, qu’on aie envie de se consoler, avec toutes les choses qui nous font du bien, c’est okay.

Je suis pour que chacun négocie avec sa tristesse, sa peur, son angoisse très exactement comme il l’entend. J’appuie totalement le fait de boire du vin ensemble.

Juste, la France est un putain de beau pays, dont le vin n’est qu’une des facettes. Ce serait tellement dommage de ne la réduire qu’à ça ou à d’autres clichés. Béret sur le crâne, baguette et ballon de pif?

Un peu comme si les belges c’était moules-frites, bière et Jean-Claude Van damme.

Boire du vin n’est pas résister. C’est vivre. D’une façon, pas la seule, pas la meilleure. La France c’est aussi la liberté dans la diversité des formes et moyens d’expressions. On a le droit de boire du vin, de fumer des clopes, de brailler après des gusses et un ballon sur un terrain, d’aller au resto, de finir éclaté sa nuit à six heures du mat’ en reprenant « Bob Morane », de faire des tas de trucs vachement sexuels avec des tas de personnes. Ou pas. Y a pas d’obligation. On fait comme on veut. On a aussi la liberté de trouver son bonheur, son plaisir et son épanouissement dans une infinité d ‘autres choses.

Bref, je vous aime, bande de français. Et je pleure avec vous, tous, buveurs de vin, ou pas.

En revanche, ce n’est toujours pas une excuse pour le rosé pamplemousse.

 

Prenez soin de vous.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s