We have a winner!

dsc_5966.jpgIl y a quelques jours je vous ai proposé de gagner un chouette bouquin: il suffisait de m’envoyer votre pire anecdote accord mets-vins et un tirage au sort devait désigner le/ la gagnant(e).

J’ai donc collecté tous vos petits noms, et hop.

dsc_5967.jpg

Sérieux et discipline pour la « main innocente »

dsc_5970.jpg

Dépouillement OKLM

dsc_5972.jpg

And the winneuse is:

Alors en accord met-vin pourrave dernièrement j’ai eu le magnum de bordeaux 25 ans d’âge à peine aéré, pas carafé, servi dans des gobelets en plastique pour accompagner ce qui restait de gâteaux à un anniversaire. Dommage. Même mon petit Alegria cuvée 2013 me faisait mal au cœur dans ces gobelets.
Sinon ce livre me serait indispensable pour trouver l’amour et la célébrité grâce à un bon goût sans faille à l’apéro. C’est suffisant comme raison non?

Lucie, bravo, tu remportes ce magnifique bouquin!

Tous les autres merci, j’ai bien rigolé…

Je ne résiste pas au plaisir de partager l’anecdote de Thibault: j’ai ri aux larmes.

Alors bon accrochez-vous, je vais vous livrer mon accord mets-« vin » delamortquitue.
 
Nous étions en route pour un super repas chez des amis (chevreuil mariné au vin et trio de purées PDT,  Panais, Patate douce) et ces amis en question, s’étant tapés toute la préparation de la tambouille nous avaient chargés de gérer le pif.
Nous étions 6 à table et dormions sur place; du coup nous avons décidé de prendre 2 Magnums, un effervescent pour l’apéro et un rouge pour le repas
 
Pour l’apéro: Vincent et Tania Carême la cuvée Ancestrale sur 2010  un vin vif, sec et qui ne pue pas le soufre.
Pour le repas et tenir la jambe du cuissot le Rasteau d’Elodie Balme sur 2013 il me semble du fruit bien mur et juteux et une belle tenue pour rivaliser avec la viande.
Et pour le dessert, on a décidé de ramener une petite douceur en plus, au cas où… le Mauzac Nature du domaine Plageoles en 2014 c’est sec, tendu comme… il faut, bref une belle petite bombe!
Bon vu comme ça, ça ne sent pas l’accord pourave quand même!
Nous voilà partis de chez nous pour 1h de route, on passe chez le second couple de copains pour les ramener dans notre beau Break familial rutilant.
Nous arrivons chez les copains en question, (des fans de rosé-pamplemousse mais je vous jure qu’ils ont plein d’autres qualités!!)
 
On se claque la bise, récupère le dessert fait par eux (tarte citron-meringué hand-made parfait pour accompagner le Plageoles et vice versa)
 
Ils chargent leurs affaires dans le coffre et vont pour monter à l’arrière, et là c’est l’erreur fatale.
Un d’entre eux a déchargé le carton de pif, et l’a posé sur le toit du véhicule, pensant le reprendre sur ses genoux après j’imagine.
 
Mais le problème est que cette dernière étape n’a pas été faite, et nous voilà repartis, je démarre dans la rue, accélère modérément, c’est quand même limité à 30km/h!!
 
Mais au bout de la rue, arrive le dramatique virage…
 
Dans l’habitacle on ne se doute de rien, les conversations vont bon train sur la santé de untel, les cadeaux d’anniversaire de l’autre, sans se douter qu’à 70 cm au-dessus de nos têtes, 3 sublimes bouteilles étaient en train de prendre le vent et frémir à chaque petit défaut de la route.
 
Et donc dans ce fameux virage un bruit assez bizarre se fait entendre dans l’habitacle, genre carton que l’on traine…
Personne ne tilte immédiatement.
Quand soudain le copain à l’arrière (appelons le régis au vu des circonstances) se met à dire « oh merde j’ai laissé le carton sur le toit! »
 
Freinage digne de 007, on arrête la voiture et regardons derrière:
Le carton gisait sur la route, souillé d’un liquide rougeâtre et mousseux.
 
Après être arrivé sur la scène du crime c’est confirmé : 3 morts.
 
Je vous laisse imaginer ma colère et mon désarroi…
 
Régis nous dit « merde je suis désolé!!! Au pire, j’ai reçu du vin par mon entreprise en cadeau de fin d’année l’année dernière, on a qu’à aller récupérer ça »
 
« Au pire » était bien de circonstances au vu des flacons…
Un bel échantillon de vins « divins » vieilli en fûts de chêne, du bon vin de chimiste  stocké qui plus est dans un grenier non isolé où en été il fait aussi frais que dans le slip de Paris Hilton.
 
Faute de mieux nous ramenons ces « vins »
 
Et donc pour l’apéro ça sera sauternes infâme, pas de fruit, que du souffre.
Pour accompagner le chevreuil, un sublime bordeaux supérieur vieilli en fut de chêne, autant lécher des planches à la vanille….
Et pour le dessert, du rosé de Provence aussi acide que, ben dégueulasse en fait!!
 
Voilà mon accord mets-vins le pire que j’ai vécu.
 
Donc si par chance, je gagne ce tirage au sort, je m’empresserais d’offrir ce beau bouquin à régis!
 
Merci de m’avoir lu jusqu’au bout!!
Advertisements

2 réflexions sur “We have a winner!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s