Atlas de la France gourmande: lisez, salivez!

1540-1Je n’en sais que peu sur Estérelle Payany: elle a d’abord un fort joli prénom (ce qui n’a rien à voir avec le schmilblick, mais passons), elle écrit d’alléchantes – en général – critiques dans Télérama, signe aussi dans Elle, Régal, et écrit des livres. Elle a la manie curieuse d’aimer se cacher derrière des légumes, mais ne soyons pas prudes, on a vu des marottes plus embarrassantes. xWH69ZNxCe qu’on sait moins, c’est que sa truculente plume n’oublie pas de tremper dans un féminisme militant mine (de crayon) de rien: plus de femmes cheffes, s’il-vous-plait!

J’ai reçu la semaine dernière son dernier bouquin – le plus récemment sorti, ne soyez pas veaux – et je me suis jetée dessus. Un atlas de la France gourmande ne peut que me parler.

Le pitch? Découvrir, régions par régions les produits de bouche, les AOP, sillonner les routes à la recherche des plus beaux fromages, des meilleurs pains, des habitudes culinaires, des plats mijotés, des céréales cultivées, des races de vaches ou de volailles, le tout dans un modèle très simple. Une page de texte / une carte (ou une infographie) pour à la fois synthétiser et contextualiser ce qu’on vient de lire.

5806735_carte_545x460_autocrop

source @leparisien

On pourrait penser ça simpliste: pas une seconde. Les textes sont truffés d’infos – j’avoue, j’ai appris quantité de trucs – mais ne sont ni barbants ni lourds. Au contraire, le style léger rend la lecture hyper agréable, sans compter de-ci de-là les pointes d’humour, et de jeux de mots. Sans être ni pédante ni pète-sec, elle remet certaines pendules culinaires à l’heure. Non, le couscous merguez n’est pas « comme là-bas » mais tout à fait parisien.

merg

Il existe une multitude de pâtés en croûte (#pâtéencroûte ).  Oui, le gras c’est la vie. Doit-on dire « pain au chocolat » ou bien « chocolatine » finalement? Et bien d’autres choses que vous découvrirez par vous-mêmes. Viandes, légumes, féculents, vins, bières, bonbons, peu de qui se mange ou se boit lui a échappé.

Bref c’est le livre à avoir comme un mémo, pour préparer une escapade culinaire, ou simplement enrichir son savoir gastronomique. Car le plaisir pris à table est assurément la marque des gens bons.

Atlas de la France gourmande, d’Estérelle Payany, préface de Cyril Lignac, Editions Autrement, 144 pages, 19,90 €.

 

 

Advertisements

2 réflexions sur “Atlas de la France gourmande: lisez, salivez!

  1. Bonjour,
    Je suis très déçu à la lecture de ce livre qui m’ a été livré hier: non point qu’il ne soit pas agréable à lire mais parce qu’il est d’ une maigreur squelettique: il est beaucoup trop succinct. cet atlas aurait dû figurer dans les éditions l’ atlas de France pour les nuls. Pourtant on aurait pu faire mieux en multipliant par cent le nombre de pages et d’ adresses sans aucun problème et sans épuiser le sujet !! Curnnonsky et Rouff avaient écrit un livre plus important qui ne faisait pourtant que répertorier les noms des recettes de cuisine française !

    • Bonjour,

      C’est dommage: j’y trouve moi une fort bonne occasion pour le néophyte d’apprendre pas mal de choses et d’idées… Mais il ne s’adresse peut-être pas au gastronome très averti que vous semblez être 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s