Cahors K.O? Merci l’interpro

IMG_3902Je n’aime pas trop qu’on me prenne pour un jambon. On peut me dire que je suis grasse – c’est vrai! – ou que mon humour est gras  – c’est vrai aussi –  mais je ne supporte pas qu’on me prenne pour un lapin de trois semaines. Cette image cuniliculturée n’est pas là par hasard: en effet, même si la semaine dernière un infâme gourgandin m’a fait comprendre avec un subtil « oh vous savez des vieux, entre trente et quarante ans quoi » que je n’étais plus de première main, j’estime qu’on peut encore m’inclure dans le groupe « jeunes ».

A ce titre, je suis complètement dans le cœur de cible de la nouvelle campagne de l’interprofessionnelle de Cahors. En plus je suis une femme, ce qui, d’après les statistiques, fait de moi la « population » que les gens du marketing doivent viser en premier, vu la hausse impressionnante des achats et de la consommation de vin des femmes.

Oui, très chères copines d’utérus vingtenaires à trentenaires, nous sommes l’enjeu.

Venons-en au fait: d’abord, quel est le rôle d’une interpro du vin?

• Procéder aux études nécessaires à l’orientation, la régulation et l’organisation du marché

• Contrôler la qualité des vins

• Développer, par la promotion, la demande en vins de la région

Et c’est à ce dernier que nous allons nous intéresser. La promo. Le marketing. La com’.

Cahors a longtemps eu une image … pas sexy, disons. Vins durs, rustres, mal embouchés: jusqu’à ce qu’il y ait du retroussage de manches, des jeunes et moins jeunes vignerons qui en veulent. Depuis un moment déjà, on trouve à Cahors de très très beaux jus, des plus simples et facile à boire aux vins les plus taillés pour la garde, complexes et élégants. Façon de travailler, bien sûr mais aussi diversité des sols et des expositions – cet ensemble qu’on appelle le terroir – et qui malgré un seul cépage-roi, le malbec rend les dégustations de cahors passionnantes.

Cette histoire de cépage unique avait déjà fait germer l’idée de « vendre » plus que l’AOP le cépage, en mode « puisque les argentins ont réussi on devrait faire comme ça ». Or, le malbec – ou côt, ou auxerrois – ne fait pas tout: il est dommage, là où on pourrait valoriser les différentes approches des cahors de commencer à communiquer « nouveau monde ».

(et puis, rappelons sobrement que le malbec est aussi bordelais, et un peu ligérien)

Ce n’était encore rien à côté de l’idée suivante: attention, je préviens, ça risque de piquer.

Puisque les alcools les plus consommés sont le vin, puis les cocktails, pourquoi ne pas vendre cahors en cocktails? (comme ça, on touche les jeunes qui aiment boire des trucs sucrés avec des pailles et des ombrelles colorées dedans, les femmes qui ont peur du rouge tannique, les jeunes femmes BINGO, même si pour élargir le public, on prétendra viser plus haut dans la tranche d’âge).

Le cocktail Divo’Beach comprend des feuilles de citronnelle, de basilic, pilées dans un shaker, du gin Bombay Saphir East, du vin de Cahors particulièrement fruité, du sirop de fraise. Le Divi’Nigth, un cocktail «after dinner» se boit en digestif. Il comprend du vin de Cahors, du jus de malbec, de la liqueur de café, du grand marnier cordon rouge. Le premier est réalisé avec un shaker et un pilon, et servi dans un verre de Cahors rempli de glace, le second avec un shaker et servi dans «un verre de légende» de Cahors.

Mmmmmh.

Alors que ce soit dit tout de suite: je n’ai rien contre les cocktails à base de vin. De temps en temps, pour varier, un chouille de crème de mûre dans un petit rouge frais, ou même un hypocras ça détend et ça ne fait de mal à personne.

Mais, là où j’ai beaucoup de mal, c’est de vouloir promouvoir une AOP en la mixologisant. Et dans mixologisant, il y a … gisant, oui tout juste.

Parce que que faut-il avoir dans la tête quand on est censé promouvoir, valoriser et défendre une AOP pour envoyer le message: nos vins sont tellement dégueus que faites vos vitres avec, déboucher vos éviers ou faites-en des cocktails plutôt que de les boire?

Encore une fois, voilà une bien belle leçon de communication simpliste à destination des jeunes (cons).

On veut « casser les codes » (lol), introduire une « terroir touch » (mdr) et au lieu de vraiment parler des vins, on les fait oublier dans le sucre et l’alcool?

Et les défenseurs de la loi Evin, si prompts à censurer ne fut-ce qu’une affiche, ils n’ont rien à dire là-dessus?

Pourtant, y a de la matière pour parler de cahors aux jeunes: il suffit déjà d’aller chercher les (souvent très) jeunes vignerons de l’appellation qui font du bon. De les mettre en avant, eux. De parler de leurs vins. De montrer que non, le cahors n’est pas un mais des goûts. Qu’on y trouve de tout, des mecs trad’s aux vignerons joyeusement lunaires.

Et si la tranche visée est les 30/ 50 ans, comme indiqué: ce sont eux qui peuvent fréquenter les caves, les bars à vins, les domaines. Plutôt que d’anonymiser les supers pinards de cahors, on pourrait leur rendre leur juste place non? Organiser des dégustations, avec des vins servis dans de bonnes conditions. Parler de sols, montrer, comparer.

Ce que les gens attendent, ce n’est pas qu’on noie le poisson dans du gin et des sirops, c’est effectivement sans doute qu’on casse les codes oui. Mais en parlant de vin simplement, en se rendant accessibles. En adaptant son ton, son vocabulaire, sans être ni pédant ni bêtifiant. En montrant que le plaisir d’un verre de vin, d’un très bon vin, est accessible, à tous. Sans distinction.

Enfin, vous m’direz, en Champagne ils en sont bien à vendre le « cocktail au champagne composé  uniquement de champagne ». Ice, ice, baby.

ice

 Edit de 18h18: le responsable de l’interpro, Jérémy Arnaud m’a appelée. Il se dit très choqué et déçu qu’on ait mal compris. Il assure qu’il ne s’agit pas d’un nouvel axe de communication mais d’un « essai », d’une initiative locale (mais diffusée sur youtube ) pour « proposer autre chose aux touristes de passage que le fénélon (ndlr: composé de vin A.O.P. Cahors majoritairement, d’eau de noix ou de liqueur de noix et de crème de cassis) ».

Dont acte.

Publicités

6 réflexions sur “Cahors K.O? Merci l’interpro

  1. J’ai l’impression qu’on revient, au fond, sur les propos de la lettre de Lestignac que vous aviez publié. Il y a certaines interpros peu animée par l’amour de leur appellation qui fantasment sur des réussites type Tariquet, et pensent qu’un avenir pavé d’or passera par la production de grosse quantité de vin à pas cher. Elles oublient la structure ultra morcelée du vignoble français donc sa capacité plus que limitée à produire massivement. On ne rivalisera jamais en terme de coût de production avec l’Argentine, l’Afrique du Sud ou l’Australie, donc j’espère pour eux que l’image de marque du Malbec de Cahors va devenir sacrément solide (et dans ce cas je serais curieux de voir les budgets com’ affectés à cette tâche..), car je sens qu’un rapide remplacement par un Malbec argentin de merde moins cher (et gustativement identique puisqu’on aura sacrifié la qualité de prod de ceux de Cahors) pourrait arriver. C’est non seulement un sale coup porté à l’image des vignerons talentueux de Cahors, mais également crétin sur les plans stratégiques et économiques. Moi je pense que ces fameuses interpros devraient prendre conscience que l’on vit à l’heure du tout numérique, que ça offre des canaux de communication très puissants à un coût modéré. Que de l’autre côté, on a une génération de vingtennaires qui, au delà de leurs contradictions, sont de plus en plus soucieux de ce qui se trouvent dans leurs verres et assiettes (merci Elise Lucet pour parti). Donc à long terme, ça s’avérait plus payant de pusher vers le haut ce qui se fait de propre dans l’appellation, et surtout ce qui s’y fait d’unique (et un cépage c’est pas le cas, y ‘en des km2 ailleurs de malbec comme vous le faisiez justement remarquer.

    Bref, sorry pour le pavé et merci pour vos beaux articles !

  2. Pour l’arrêt rendu par la cour d’appel de Lyon, une affaire similaire a eu lieu l’an dernier avec le CIVB, lequel a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation. Je peux vous envoyer des commentaires de cet arrêt.

    Merci à Vous des Plus Profonds pour Votre Blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s