Top chè féminin…

tomnvdquibi0g

Sinon, hier, j’ai regardé Top chef (et je n’aurais pas du, je le SAIS pourtant). Je précise, pour nos camarades français, chez nous on diffuse en différé: nous avons donc le bonheur de voir les épisodes le lundi suivant la diffusion le mercredi chez vous  (je ne sais pas si je suis claire). Sans doute une mesure de rétorsion face à l’affaire dite du spoiler sauvage d’il y a quelques temps, où les belges bénéficiaient d’une avance d’une dizaine de minutes sur le programme français. Sachez que ça fait donc 5 jours à louvoyer sur les internets et à muter intelligemment pour garder un peu de suspense et d’excitation.

source

La saison s’ouvre. Chaque candidat doit concourir pour être choisi par son chef préféré. Hélène Darroze (qui n’aime toujours pas le céleri), Michel Sarran (hipster contrarié, ça se sent à l’équipe qu’il va constituer mais chut) et Philippe Etchebest dont PERSONNE n’est foutu de prononcer correctement le nom après toutes ces années (Astuce: on prononce toutes les lettres, c’est facile).

Les candidats sont quinze – avec évidemment, c’est devenu obligatoire à la télévision sans doute pour les quotas de hipsters un tatoué de partout +  un rebelle en t-shirt, un fayot à toque et  … 3 femmes seulement. S’il y a des quotas paritaires pour les nanas, ça ne marche pas.

Je passe sur les épreuves qui offriraient pourtant mille façons de bien rigoler: a-t-on vraiment idée de proposer « cœur coulant » comme thème? Tout ce que ça m’évoque c’est la diarrhée. Et on passe sous silence la revisite des pâtes sans pâtes: ayant risqué l’échafaud pour un osso-buco tomaté, je ne dit plus un seul mot sur les spécialités italiennes.

so1atjjed4hpa

Concentrons-nous donc sur les femmes (le charme, mon drame).
Je te le donne en mille, de quoi sont qualifiées les assiettes faites par des femmes?

C’est féminin tellement féminin c’est subtil c’est délicat c’est propre c’est gourmand c’est toute la féminité des femmes féminines.
Rhaaaa
#feminitay

Philippe Etchebest a bien tenté une vanne sur sa féminité toute enfouie, mais Hélène Darroze a tôt fait de se foutre de sa gueule (j’ai cru voir une choppe de bière subliminale  et des chants de supporters entonnés pour remettre un peu de masculinité là-dedans).

Après environ 10 minutes d’émission seulement, on entend cette phrase sortie de nulle part:
«Une assiette très féminine, car très généreuse, C’EST LA GÉNÉROSITÉ DES FEMMES»

Bon, du coup, moi qui suis un peu près de mes sous, je m’interroge sur mon sexe. Enfin, là, je suis sur une chaise, mais t’as compris.

Puis, venant d’une candidate elle-même:

«Nous les femmes on aime les fleurs, on aime les fruits, la cuisine légère» Moi j’aime les os à moelle et les assiettes roboratives. Chacun son trip.

titkir29zink0

On passera sur les inévitables « Je veux séduire Hélène, hein, j’ai plus de chance qu’avec les deux rugbymen là *rires gras* » du candidat belge. Le même qui s’interroge: « Je me demande si c’est ma tranche de foie gras, ou mes yeux qui ont séduits Hélène Darroze ».

(la dite-chef n’est quand même pas n’importe qui, et elle sait sûrement juger un plat sur ses qualités, que-je-me-dis, sans qu’on la prenne direk pour une midinette qui craque sur les jolis garçons)(je n’ai rien contre le fait d’aimer les jolis garçons, ce n’est pas le propos, un joli garçon avec un os à moelle, … mais je m’égare) (on parle de CUISINE, ce n’est pas la foire aux saucisses de Meetic).

Le candidat belge est un spécimen à lui tout seul: je pense lui consacrer une thèse « comment arriver à placer des références macho et des blagues sales dans chaque phrase prononcée ». Fort dommageable, car il a l’air plutôt doué le garçon, mais cette envie de lui coller la tête dans une marmite de choux de Bruxelles fermentés qui vient à chaque fois qu’il parle est contre-productive.

6i08t5xzyuofq

Passons.

Quand les assiettes ne sont pas qualifiées de « féminines », nous avons droit à un merveilleux passage où toutes les tragédies grecques à côté, c’est de la roupie de sansonnet.

Scène: le candidat se coupe le doigt: Etchebest intervient, à la dure, militaire façon « tu seras un homme mon garçon, je te soigne sur le bord de la table, c’est rien tu t’es juste coupé le bout ». Notons qu’il désinfecte à l’isobétadine, ça ne pique pas, il est gen-til, Philippe. A tout moment on attend un bisou d’Hélène sur la blessure. Non? Non.

Le candidat continue, mais se tord des sept douleurs, il est à l’agonie (dans la cuisine). Intervention des pompiers, qui le bandent sérieux.

Frichti des autres candidats.

On le retrouve assis sur un trottoir (OUI, sur un trottoir, un soir de pluie, et de brouillard), où il pense abandonner car ouille ouille ouille watcha mon doigt … Les chefs le remotivent et lui, impérial
« Je ne vais pas faire ma chialeuse ».

Les mecs ça ne pleure pas, c’est un truc de femmes, c’est pour ça qu’on accorde au féminin.
Much virilité.
(AAAARGH)

Bref.

pjc7c8pydwzca

Et la cuisine?

Et bien pas grand chose: la timbale de fausses pâtes gélifiées n’a rien d’inédit, déjà-vu, c’est un Piège.

Les dressages non plus: d’ailleurs, par pitié, cessez les « cafouillis en ligne » surtout sur une assiette avec des bords. Ça n’a aucun sens!

Quant au jus de pomme fermenté du mec-tatoué-de-partout (déjà vu dans le meilleur pâtissier, où il était déjà terriblement arrogant): d’où sort-il? Comment a-t-il réussi à faire fermenter un jus de pomme – pressé au tout début de l’épreuve, puis ensuite gélifié – en moins de deux heures? Comment? Pourquoi? Je veux une explication!

Et puis, c’est quoi ces candidats qui ne savent pas s’exprimer, non, attendez une seconde, qui n’ont pas la moindre notion des termes utilisés en cuisine? Bon sang, les mots ont un SENS.

« Je vais partir sur un carpaccio, en tranches épaisses, et puis cuit à basse température ».

Un. carpaccio. CUIT. EN.TRANCHES.ÉPAISSES.

Là, tu sens qu’Etchebest est au bout de sa vie. Quant à moi, je suis occupée à tresser des intestins de porc pour m’en faire une corde.

En conclusion:

pjc7c8pydwzca2

(oui, je le remets, il est trop bien)
Je n’aurais pas du regarder, ça m’énerve, et ce n’est pas bon pour ma tension.

Est-ce que je vais regarder la suite?

Tinininin. Suspense!

Publicités

3 réflexions sur “Top chè féminin…

  1. C’est de la téléréalité, donc il faut un peu de tout pour faire une émission. Je me suis quand même bien marré avec le fameux carpaccio, mais aussi avec la tentative de paner des gambas avec des pistaches écrasées. Grand désespoir du candidat qui s’étonne que çà ne tient pas à la friture. Top pas chef. La mannequin qui cuit ses blancs en neige 1 minute et qui déprime parce que le coeur de mangue surgelée ne coule pas, c’est pas mal non plus. Et le grand dadais avec sa toque aussi grande que sa prétention, il est parfait pour le comique grinçant. Quant au belge étoilé des Ardennes je me demande encore si ses commentaires sont de l’humour, ou pas. Ceci dit je me suis bien amusé quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s