L’invisible: un docu inratable

« L’essentiel est invisible pour les yeux ». Décidément, on ne se quitte plus Saint-Ex et moi. Trêve de billevesées: cette citation illustre un film-documentaire que j’ai eu la chance de visionner il y a quelques jours, bien calée dans mon canapé.


Écouteurs sur les oreilles, après trois minutes, j’étais happée. Il faut dire que le propos m’intéresse: l’Alsace (je vous ai déjà soûlé avec l’Alsace, ses paysages magnifiques, ses vigneron.ne.s fantastiques, ses vins, ses spätzles, ses fromages, ses gens? Non hein). Mais l’Alsace, seul, c’est un peu court même si c’est long, surtout à pied: le parti pris ici est de parler de ce qui ne se voit pas, et qui fait la magie des vins, cette espèce de vibration, d’émotion, on dit bien comme on veut, qui donne un caractère spécial et tout à fait unique à chaque pinard.

Je vous entends ricaner: ça y est, la voilà qui verse dans l’ésotérique, dans trois secondes elle se met nue au milieu d’un champ de tournesols pour en capter l’énergie vibratoire.

Je vous arrête de suite: vous vous trompez. Déjà ce serait complètement con: on ne fait pas de vin avec des tournesols. Ensuite, oui, l’intuition, écouter ses sens, leur faire confiance pour retranscrire ce que vous fait un vin, ça me parle beaucoup.

Voilà pourquoi j’étais tout de suite dedans: c’est ce que Olivier Humbrecht explique dans les premières minutes du film. Les gens viennent à lui avec tout un référentiel technique: ils s’enquièrent des cépages, des sols, des degrés, (du soufre?) mais ils accordent peu de place à l’émotion. A la sensation pure, et brute.

Voilà pourquoi au passage – ceci est une réflexion tout à fait perso, et je la partage – les commentaires vins purement techniques n’intéressent pas grand monde, hormis les coureurs de médailles: ils ne racontent pas d’histoire, de lieu, de gens. Ils sont un peu trop cartésiens. Qu’est-ce que le vin si ce n’est une interprétation?

Tout au long de l’heure de films, se succèdent des vigneron.ne.s passionné.e.s, comme André Ostertag, Jean-Pierre Frick, Christian Binner, Catherine Faller, Séverine Shlumberger, Léonard Humbrecht, Odile Weber, Jacky Barthelmé, Andrée et Jean-Louis Trapet, Florian Beck-Hartweg, Hubert Hausherr…

Les écouter est un pur bonheur: les voir évoluer au sein de leurs vignobles ici. Pas une seule image de caves, de barriques, ou de bouteilles ici, que de la vigne à perte de vue. Changeante, ondulante, avec les nuages moutonnant au dessus car ils n’ont rien d’autre à foutre (running gag): ce sont presque tous les grands crus d’Alsace qui défilent sous nos yeux, et c’est fantastique.

Pas une bouteille, disais-je, et pourtant le vin est au centre: ce qu’ils s’échinent à produire, des raisins avec la meilleure qualité, c’est évidemment pour que cela se sente dans les vins. Plus tard.

Les lieux sont importants. La façon dont on les traite, aussi. Telle parle à ses vignes, leur apporte son énergie. Tel autre travaille les sols au cheval, à pas de sénateur. Tous ont quelque chose d’infiniment touchant.

Prenez donc soixante minutes de votre vie pour regarder ce très beau film: si après ça, vous n’avez pas envie de filer tout droit en Alsace, ou de déboucher une quille de riesling, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Où le voir?

Le film sort le 22 septembre 2017 en streaming et téléchargement sur http://www.linvisible-lefilm.com. Il est en précommande dès maintenant!

Sont programmées en outre des projections-dégustations chez des vignerons ou en festival pour 2018.

Vous pouvez suivre toutes les sorties/projections ici.

Vous avez très envie de le mater, ce docu? Cadeau de la prod’, en cliquant ici   les 50 premiers d’entre-vous auront droit au streaming du film durant 72h  pour 1€ (au lieu de 2,2€). 

Elle est pas belle, l’Alsace?

Grands crus d’Alsace, l’invisible: ce qu’on ne dit pas sur les grands vins.

Écrit et réalisé par Sergei Tsoller

Produit par Olivier Pépin, Greenclub

Publicités

Une réflexion sur “L’invisible: un docu inratable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s