La Bretagne, ça vous gagne

Au point qu’à peine revenu·e·s, on a déjà envie d’y repartir. Pour autant soyons pragmatiques et terre-à-terre: pas de couplet languissant sur la Pointe du Grouin, les bouffées d’air iodé dans le nez, les pas mal assurés et les wouhaaa-c’est-beau toutes les trois secondes, parce que là, tout au bout d’un monde, on se sent invicible et tout·e petit·e. Non, pas de ça ici!

Pas non plus de refrain souchonesque (et dieu sait que cela s’y prête) sur les plages de Dinard, de Cancale ou de Saint-Lunaire. Non, je ne chante pas de baisers, je vous épargne ça.

Et les longues balades, la beauté des polders, des soleils couchants, des vagues qui lèchent doucement des cailloux polis, le reflet scintillant de la lune sur la mer, la beauté des huitres, le vent qui emmêle les cheveux et détricote les soucis,  les verres de muscadet frais comme la rosée …

Y a pas à tortiller du cul: la Bretagne, c’est beau!

Mais ça se mange aussi!

Trois coups de coeur « restos », j’y go.

Premier de la liste, une rôtisserie en bord de mer. Bon, vous m’direz, c’est original (voire croquignolet) de décider de faire de la volaille à la broche quand tout le monde autour fait des huitres. Mais quand c’est bien fait! Une toute petite adresse, environ 25 couverts max/ service, un peu plus quand la terrasse est ouverte. De bons produits, des cuissons soignées, (même les frites sont cuites à la graisse de bœuf, et ça je dis respect), et quelques excentricités rigolotes comme l’assiette de tempura légumes et crevettes servies avec une sauce wasabi-curcuma, surprenante mais intelligente.

Carte des vins plutôt bio/ nature, ce qui ne gâche rien. Seul bémol, des prix parfois étonnants (à la hausse) sur certaines références. Nous, on s’y est en tous cas régalé·e·s d’un Vallat d’Ezort à 29 euros sur table, de mémoire.

10, Boulevard de la houle
35800 Saint Briac sur mer
02 99 88 00 38
cotesbroches@orange.fr

Fermeture le dimanche soir, Lundi, Mardi

http://www.cotesetbroches.com

Deuxième coup de coeur, chez les Malouins (les habitant·e·s de Saint-Malo, tu savais?) pour un bar à vin / à manger / cave de qualité.  Les Terroiristes associés, c’est de la belle ouvrage: un lieu chaleureux (où il est prudent de réserver, la petitesse des lieux, si elle offre un cocon dans lequel on se sent bien, peut aussi avoir son revers), une carte de vins éclectiques et plutôt tendance bio, biodynamique, nature et des petits plats mitonnés comme il faut, on en redemande.

Deux formules, selon qu’on vienne le soir (petites assiettes façon tapas, il faut selon l’appétit 3 à 4 assiettes/ personne), ou le midi (formule entrée/plat ou plat/dessert + un verre de vin). On a testé les deux et on applaudit des huit mains (puisqu’on était quatre suivez, s’il-vous-plait).  Dommage que ce soit à six heures et des poussières de route, on en aurait bien fait notre cantine préférée, la gentillesse et la sympathie des tenancier·e·s étant un vrai plus. Courrez-y!

Les Terroiristes associés

21 Rue de Dinan
 35400 Saint-Malo

Tel: 02 23 17 24 49

Les horaires sont sur la page facebook

Last but not least, le troisième coup de cœur n’est pas tout à fait breton – même s’il joue les filous en s’intitulant le « Sillon de Bretagne » – mais normand. On pardonnera (ou pas) cette facétie des propriétaires: d’abord, parce que si Charles est presque une légende sur FB, elle n’est pas usurpée.

 

Blagueur certes, mais surtout extrêmement attentionné et soucieux du bien-être de ses client·e·s (et même de leurs esgourdes, merci pour la reprise de DM, haha), il est aussi prolixe de conseils sur la région, et sur ses produits qu’il connait sur le bout des doigts. * Pareil pour le vin: une carte bien pensée et balancée, entre références classiques et choses un peu plus originales. A noter, des prix relativement doux, notamment sur le Clos Baquey 11, une petite bombe atomique. Et des découvertes,  le poiré rafraichissant à l’apéro ou ce cidre qui a fait merveille sur une assiette de fromages (pourquoi on fait pas ça plus souvent, tudieu).

En cuisine, Virginie œuvre tranquille à une cuisine généreuse et réconfortante. C’est simple, une fois passée la porte on se sent en famille. Mention d’ailleurs à la découpe du carré d’agneau de pré-salé (à tomber) en salle: une pratique qui se perd un peu dans les restaurants tradis, et pourtant, ça a tellement de gueule! Bref, une ambiance et une cuisine qui donnent envie de revenir. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle nous y sommes retourné·e·s, suivant la sage parole (pour une fois) de l’aîné des rejetons: « Il faut bien faire une contre visite pour être tout à fait sûr·e·s, hein? » Je le soupçonne très fortement d’avoir surtout voulu goûter d’autres choses à la carte, mais soit. « Et puis Charles, c’est mon copain » a ajouté la petite. Que vouliez-vous répondre?**

Le sillon de Bretagne
Village Brée 50170 Tanis
Téléphone : (+33) (0) 2 33 60 13 04

email : lesillondebretagne@hotmail.fr
 Site : http://sillondebretagne.free.fr

*sur la carte, outre la fameuse mention « pas de cochonneries industrielles ici », on trouve les adresses de tous les fournisseurs du restaurant, une démarche transparente et plutôt à encourager.

** il faut dire que les enfants sont particulièrement gâtés ici: pas de « menu enfant » à base de nuggets (de merde), mais des « demi-portions » des plats adultes. Et du vrai cola artisanal plutôt que l’impérialiste américain.

 

Publicités

Une réflexion sur “La Bretagne, ça vous gagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s