Un effet bœuf !

Une dédicace cool

On est bien peu de choses, et mon amie la rose me l’a dit ce matin… vous connaissez la suite j’espère?

Cette entame poétique pour vous parler de mon weekend quelque peu… riche en enseignements? On dira ça. Lire la suite

Publicités

Un guide des vins vegan et végétaliens

Il est – sur les réseaux sociaux – une posture assez fréquente qui est de critiquer pour le simple plaisir de critiquer, en appelant « idéologie » ce qu’on défonce et surtout (et c’est là mon régal) sans avoir lu une ligne de l’article, voire du livre incriminé. La mauvaise foi n’a jamais tué personne certes, me direz-vous, et vous n’aurez sûrement pas tort.

Pas de ça ici: j’ai lu le Guide Brachet de la première à la dernière page. Lire la suite

Du toucher 

C’est dimanche, soyons épidermiques et sensuels, voulez-vous?

On a coutume de stigmatiser les buveurs d’étiquettes: en disant cela, on pense prioritairement aux buveurs de bordeaux-grands-crus, tout carillon carillonnant, et voiles dehors. Pour remettre un peu l’église au milieu du village, il en est qui poussent des oh et des ah à la vue d’autres étiquettes, se précipitant tels des lemmings sur telle ou telle censée légendaire, voire sur-naturelle. Know what I mean?

Du coup, pour les buveurs intelligents, et les buveuses sagaces, l’adage « in vino veritas » semble être la seule voie. Lire la suite

Sexistes, les trophées du vin?

On évoquait la possibilité de faire un Trophée « Machos du vin » avec un tire-bouchon zizi en guise de récompense. Ça existe. Hé ouais

Hier, le monde de la bédé a été un peu secoué. En gros, pour la faire courte, au Grand prix de la bédé d’Angoulême, sur trente nommés, zéro femme. Tollé général, évidemment réaction immédiate des autrices (une centaine). Et défection d’auteurs masculins pour dénoncer le manque de représentation féminine. Angoulême a plié de mauvaise grâce concédant de nommer quelques femmes en plus des hommes déjà nommés. Lire la suite