Le mot de la faim

 

IMG_20170814_125433

Elle a faim, la petiote

Faut-il avoir faim pour se nourrir? Au sens littéral, oui. La papille énervée, excitée, les microscopiques corpuscules aux aguets, l’estomac dans les talons (de douze) permettent sans doute de vivre différemment l’expérience … Ce n’est pas une simple fonction de survie que nous remplissons en mangeant, c’est aussi – et c’est probablement là qu’est toute notre complexité – un acte de plaisir, partagé ou non. Avoir faim, c’est attendre d’être comblé.e. C’est d’abord saliver, le corps penché, sur l’assiette. Admirer le jeu des couleurs, l’harmonie, comprendre – ou essayer du moins – ce que le ou la chef.fe a tenté de nous communiquer. Puis sentir, humer… Toujours dans la même optique:  désirer. Lire la suite

Bouquins à boire (2)

On continue la liste avec pas moins de … 4 livres, aujourd’hui. Hé oui

Des plats et déliés, Caroline de Bodinat, Keribus
Du coq à l’âme, Claire Biyache, Keribus
Les affiches du vin, Citadelle et Mazenod
Le grand cours des cocktails, Liquid liquid, Hachette

J’ai lu: Entre les vignes

wp-1473494209586.jpegC’est la rentrée littéraire !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle: hors des guides traditionnels ou moins il y a aussi des bouquins traitant de vins d’une autre façon, plus sensible.

J’ai reçu cette semaine « Entre les vignes » opus à trois signatures: Guillaume Laroche, Henri Annoni, Frédéric Henri.

« Conversations libres avec des vigneronnes et vignerons de Bourgogne » en est le sous-titre. Lire la suite

Atlas de la France gourmande: lisez, salivez!

1540-1Je n’en sais que peu sur Estérelle Payany: elle a d’abord un fort joli prénom (ce qui n’a rien à voir avec le schmilblick, mais passons), elle écrit d’alléchantes – en général – critiques dans Télérama, signe aussi dans Elle, Régal, et écrit des livres. Elle a la manie curieuse d’aimer se cacher derrière des légumes, mais ne soyons pas prudes, on a vu des marottes plus embarrassantes. Lire la suite