Bouquins à boire (2)

On continue la liste avec pas moins de … 4 livres, aujourd’hui. Hé oui

Des plats et déliés, Caroline de Bodinat, Keribus
Du coq à l’âme, Claire Biyache, Keribus
Les affiches du vin, Citadelle et Mazenod
Le grand cours des cocktails, Liquid liquid, Hachette

J’ai lu: Entre les vignes

wp-1473494209586.jpegC’est la rentrée littéraire !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle: hors des guides traditionnels ou moins il y a aussi des bouquins traitant de vins d’une autre façon, plus sensible.

J’ai reçu cette semaine « Entre les vignes » opus à trois signatures: Guillaume Laroche, Henri Annoni, Frédéric Henri.

« Conversations libres avec des vigneronnes et vignerons de Bourgogne » en est le sous-titre. Lire la suite

Atlas de la France gourmande: lisez, salivez!

1540-1Je n’en sais que peu sur Estérelle Payany: elle a d’abord un fort joli prénom (ce qui n’a rien à voir avec le schmilblick, mais passons), elle écrit d’alléchantes – en général – critiques dans Télérama, signe aussi dans Elle, Régal, et écrit des livres. Elle a la manie curieuse d’aimer se cacher derrière des légumes, mais ne soyons pas prudes, on a vu des marottes plus embarrassantes. Lire la suite

Le livre des potions Gastronogeek

wpid-dsc_5089-1.jpgJe vais encore vous parler d’un livre: désolée tous ceux qui n’aiment pas la lecture peuvent sortir (en fermant bien la porte, il fraîchit).

On ne devrait pas se fier à la couverture d’un livre: c’est un peu comme boire des étiquettes. On ne devrait pas et pourtant je l’ai fait: mea maxima culpa.

Maintenant que ma coulpe est bien battue, sortons les coupes et trinquons! Lire la suite

Derenoncourt on tour

wine

Derenoncourt a indubitablement une gueule. Il aurait pu être marin, voyou, ou qu’en sait-on? Il a choisi la vigne, un peu par accident, un peu comme une heureuse coïncidence. Besoin de changer de vie pile en septembre, il fait les vendanges. La terre, le raisin, les chais: rencontre(s)! C’est le début d’une longue histoire, et tout le propos du bouquin Wine on Tour, qui sortira en librairie le 22 octobre. De Dunkerque aux grands châteaux du bordelais, mais aussi aux domaines du Liban, du Maroc, des Etats-unis, il raconte son parcours assez atypique et rock’n’roll.
Lire la suite

Savoure le Rouge

les-auteurs-antonin
Antonin est le genre de mec que tu ne peux qu’adorer ou détester profondément.

  • Il a des convictions, et il les défend: qu’on soit d’accord ou non avec lui, ce n’est pas le propos. Dans un monde du vin souvent un peu tiède, voire poussiéreux, c’est vivifiant.
  • Il sait tenir la plume, le clavier voire le crachoir. Qu’on le rencontre en live, ou qu’on le lise, le constat est le même: le ramage et le plumage, tout ça. Nombre de types très intelligents ne savent pas s’exprimer, nombre écrivent avec les pieds, ce qui n’est pas son cas, même s’il est assez facétieux pour tenter de nous y faire croire.manif
  • Il a de l’humour. Pas juste celui qui consiste à faire des traits d’esprit, ou  de pitoyables jeux de mots (ça vous rappelle quelqu’un?): non, le mec est capable de trouver les vannes parfaites sur lui-même. Auto-dérision proche de la perfection.
  • Point sexiste/objectivation: il est beau. Mais genre, vraiment beau. Ce qui n’a rien à voir et ne devrait même pas entrer en ligne de compte: cela illustre juste à quel point la nature est injuste (mais je suis certaine qu’il pète au lit, se ronge les ongles de pieds, et autres défauts rédhibitoires).

Lire la suite