2017, nous voilà !

vini

Pourquoi cette photo d’illustration? Et bien, parce que nous sommes en 2017, ça y est on a survécu (pensées aux Michel), et qu’il est d’usage de tirer un bilan de l’année écoulée avant de plonger dans la suivante. Lire la suite

Publicités

J’ai lu: Entre les vignes

wp-1473494209586.jpegC’est la rentrée littéraire !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle: hors des guides traditionnels ou moins il y a aussi des bouquins traitant de vins d’une autre façon, plus sensible.

J’ai reçu cette semaine « Entre les vignes » opus à trois signatures: Guillaume Laroche, Henri Annoni, Frédéric Henri.

« Conversations libres avec des vigneronnes et vignerons de Bourgogne » en est le sous-titre. Lire la suite

Grêle, gel, et manque d’assurance(s).

source @vitisphère

Chablis, cognac, saint-bris, fleurie, morgon*… Toutes ces appellations ont la triste particularité commune d’avoir été touchées par la grêle, ces jours derniers. Parfois déjà par le gel, aussi.

Les premiers dégâts visibles sont à la vigne: bourgeons morts, branches cassées, tâches marrons sur le feuillage qui indiquent des nécroses dues à l’impact des grêlons. Certaines parcelles sont déjà vendangées: il ne reste qu’à faire tomber les bourgeons morts. Si la vigne se reprenait, et arrivait à ressortir des bourgeons, beaucoup de chances qu’ils soient non fructifères, ou ne donnent que des grappillons insignifiants, et impropres à vinifier. Lire la suite

Coup d’chaud, viens t’aligoté

Par ces chaleurs de gueux, il n’y a pas que vous et moi qui souffrons: les vins aussi, les pauvres petiots. On délaisse une grande partie d’entre-eux (trop riches, trop tanniques, trop puissants). Mis au ban de la société de consommation parce que trop structurés, trop complexes, quelle honte!

Plaisanterie à part, essayer une fois de goûter un bordeaux bien fat, ou un cahors noir, à température normale, quand il fait trente degrés passés vous comprendrez leur douleur et la vôtre. De la tisane. Un peu comme la fondue au fromage en plein cagnard, y en a qui ont essayé, et ben… Laissez-les tranquilles ! Mais ce n’est pas parce qu’on ne les boit pas qu’il faut les oublier complètement: canicule oblige, pensez à les mettre si ce n’est déjà fait au frais et à l’humidité, le plus possible, histoire de pas les retrouver dézingués quand on reviendra à des degrés plus normaux. Une cave, un dessous d’escalier, un endroit sombre, humide et ventilé (remballez les blagues salaces, on me la fait plus). 
Lire la suite

Bruxelles, ma belle!

gueuze
Dans un souci constant d’entretenir les relations amicales entre les peuples de Belgique, et de renforcer nos liens, il m’arrive d’aller à Bruxelles. Peuples avec un -s, pas moins car oui, un bruxellois – ou brusselleir- est aussi fondamentalement différent d’un liégeois (un lidjeù) qu’un stoemp d’un boulet. Qu’un waterzooi d’une gaufre au sucre. Qu’un zennepot d’une cùte peùre. Lire la suite

Avec un B comme…

pouiQuand on parle de vins, les vignobles les plus spontanément cités, qu’on soit amateur ou non sont la Champagne, le Bordeaux et la Bourgogne. Cette dernière n’est pas la plus étendue – c’est pas la taille qui compte, c’est le goût, de toute façon- puisque la  Bourgogne viticole c’est 28000 ha de vignes, soit un quart du vignoble bordelais à la grosse louche. La Bourgogne produit certains des vins les plus chers et les plus réputés au monde.
Lire la suite

#1 les Accords mets-vins

Petit compte-rendu de la soirée de mercredi ?
Allez !

Déjà, toutes mes félicitations aux participants : aucun n’a démérité ou même vomi, ce qui est un exploit étant donné les tortures gastronomiques auxquelles je les ai soumis.

Le thème étant les accords mets-vins, ce n’est pas une première pour moi. Je ressors donc le questionnaire de base histoire de recentrer les connaissances et éventuellement briser un ou deux tabous : oui, on a le droit d’aimer le poisson et le vin rouge ensemble, non on n’est pas forcément obligés de sacrifier aux sauternes sur le foie gras ! Lire la suite