Métaphysique des tubes à pinard *

Monsieur, je crois que ton verre est trop gros

* extension du domaine de la lutte du bon.

Boire du pinard, c’est bien. Mais encore faut il savoir comment on te le sert : comprendre dans quoi il est contenu, et comment, pourquoi, dans quelle étagère (Billy).

Parce que, t’ai-je expliqué moult fois, le vin c’est VIVANT. Le bon vin. Je te parle pas des immondes vinasses tout juste bonnes à déboucher des chiottes, mais du vrai vin qui trouera pas ton estomac, ni ton portefeuille.

Et moi, j’aurais tendance à dire que tout ce qui est vivant se respecte.

Partant de là, réfléchissons deux secondes, posons nous et demandons nous : Pourquoi, mon dieu POURQUOI a-t-on seulement eu l’idée un jour de vouloir mettre du champagne en canette ? Ou tout simplement du vin tranquille ? Qui sont ces gens, quelle drogue prennent-ils parce qu’à mon humble avis, c’est de la sévère. Lire la suite

A bout de soufre *

*titre piqué à un excellent bar à vins sur Bruxelles, hautement recommandé si tu passes par là.

Il me démangeait ce billet, tiens.

Parce que j’en ai un peu marre de lire / d’entendre tout et principalement n’importe quoi sur les ” grands méchants vilains sulfites bouh pas beaux “. Lire la suite

Gogo gadget appli *

*une furieuse envie d’inspecteur Gadget, ça s’explique pas.

Je vais te confier un secret : j’adore le mot “pinard” et je l’utilise souvent. Pour sa sonorité, un peu. Et aussi, parce que ce n’est pas un mot noble, connoté, il n’a pas cette dimension sacrée qu’a le mot “vin”. Non. Le pinard, tu peux en parler tranquille, pour ce qu’il est : du jus de raisin fermenté. Lire la suite