New-york, Newwwww-york!!!

ny

Le hasard fait parfois bien les choses, lalala.

Un numéro de téléphone mal indiqué, et me voilà avec une charmante dame au bout du fil, représentant des propriétés viticoles new-yorkaises. Hé oui, New-York n’est pas qu’une chanson formidable et une grosse pomme, c’est aussi un état à peu près grand comme les deux tiers de la France. Je ne tente pas la comparaison Belgique, ça me ferait trop de mal. Lire la suite

My tailor is Rietsch*

rietsch*where is Brian disparait des manuels scolaires, rendons hommage à ces phrases mythiques.

Si l’on s’intéresse un peu au vin naturel, pardon au vin transparent (sic) le nom de Jean-Pierre Rietsch n’est pas inconnu. Je connaissais déjà quelques cuvées, pas toutes. Et pas le bonhomme. Rendez-vous était donc pris, je ne suis pas toujours une sauvage.

D’abord, et sans aucun rapport avec la choucroute Mittelbergheim est sans doute le plus joli des villages d’Alsace. Pas plombé de boutiques, c’est juste charmant. Mignon. Donc on se dit qu’il a bien de la chance, Rietsch de vivre ici. Lire la suite

Meyer vs Faller, le match*

faller2*ha ben tiens, pas de jeu de mot, je dois couver un truc.

Ce qu’il y a donc, disais-je dans le précédent billet de très bien avec l’Alsace, c’est qu’on est sans cesse confrontés à ses propres clichés.  Manque de curiosité, paresse, ras-le-bol du passage obligé sur les belges-qui-sont-tellement-friands-d’Alsace et l’image qu’en donnent les restaurateurs, en tous cas ici: ha, les pinot noir glacés et oubliables des restos chinois (en aparté, cette histoire de rouge glacé, on en reparlera: je ne vous félicite pas les alsaciens), les gewurtz plein de sucres qu’on vous sert à l’apéro, en n’omettant pas de glisser une aspirine avec la note quand on est un peu pro.

J’exagère ?

Pas mon genre. Lire la suite

Minééééralitéééé *

*sur l’air de Sensualité, Axelle Red

Normalement un des premiers trucs qu’on t’apprend dans les écoles de sommellerie, c’est garder tes goûts personnels en dehors du tatami. Enfin, de la salle de restau. C’est parfois difficile, parce que qui peut prétendre à l’objectivité quand il s’agit de quelque chose qui fait appel autant aux sens qu’à l’intellect, et aux émotions? Lire la suite