L’Hummer du Premier samedi de l’Année*

Caption #1

*en vous la souhaitant bonne

2015 est déjà là, et moi sonnée. La fin d’année fut… épique on dira. Fatigue, pression, fou-rires parfois nerveux, parfois ultra-communicatifs, les derniers jours de l’an sont des montagnes russes au boulot. De la difficulté d’être toujours disponible, pédago, souriante. Parce que si l’on a les habitués, cette période particulière est aussi celle de ceux qui ne poussent que très rarement ou jamais la porte d’un caviste. Ils arrivent avec des idées, parfois des a priori, et c’est à nous à expliquer, à redire, qu’on n’est pas forcément plus chers, qu’il faut se laisser guider, que demander un conseil n’a rien de péjoratif, c’est notre taf. Lire la suite

Publicités

#1 les Accords mets-vins

Petit compte-rendu de la soirée de mercredi ?
Allez !

Déjà, toutes mes félicitations aux participants : aucun n’a démérité ou même vomi, ce qui est un exploit étant donné les tortures gastronomiques auxquelles je les ai soumis.

Le thème étant les accords mets-vins, ce n’est pas une première pour moi. Je ressors donc le questionnaire de base histoire de recentrer les connaissances et éventuellement briser un ou deux tabous : oui, on a le droit d’aimer le poisson et le vin rouge ensemble, non on n’est pas forcément obligés de sacrifier aux sauternes sur le foie gras ! Lire la suite

Dites: Cleese !

Outre mon amour pour le vin, il y a celui pour le fromage. Et John Cleese. Le climax ayant été atteint le jour où j’ai découvert qu’en réalité John Cleese avait pour vrai patronyme John Cheese. Coïncidence? Je ne crois pas.

Il est donc évident que je me passionne pour les accords vins-fromages.

Et quand l’occasion se présente de partager ça en groupe, je n’hésite pas une seconde. Lire la suite

L’Orange selon Stéphane*

* Note de moi (Sand, scribouilleuse habituelle de la PinardotheK): Stéphane aime le pinard (bon point), le saucisson (deuxième bon point) et est AUVERGNAT (personne n’est parfait, mais ça pourrait être pire, il pourrait être aveyronnais). Il n’a pas de blog, donc je l’héberge ici, selon la règle des VDV. Merci Steph de t’être prêté au jeu. Il a même pensé à l’ambiance: on peut écouter le morceau en lisant son billet, deux en un!


C’était il y a 8 jours. La journée s’annonçait des plus rouges. Rouge comme ces roses que je n’offrirai pas, comme cette passion que je n’abriterai plus, rouge comme mes yeux injectés de sang par la haine (non, promis, pas à cause des restes d’une cuite). Oui, nous étions le foutu jour de la St Valentin… Lire la suite

On ira, où tu voudras quand tu Jura (oh, Savoie!)*

Un sein se cache dans cette image. Le retrouveras-tu?

*et l’on s’aimera encore, lorsque l’amour sera mort. Moi, tant qu’il y a du vin, je suis pas compliquée hein Joe ?

A priori, il n’y a pas de raisons vraiment évidentes de mettre dans la même dégustation des vins de Jura, et de Savoie. Hormis le fait que ce sont deux petits vignobles, plutôt montagnards, leurs vins n’ont pas grand chose en commun. Pourtant on les accole souvent. J’en ai déjà parlé là : on se dit, boh, la Savoie c’est tout petit, c’est facile. Et ho, en Jura y a le vin jaune. That’s all. Lire la suite

Les savoie du seigneur sont impénétrables *

Trouves-en une toi, de photo sexy de tartiflette

*j’ai cherché pire comme jeux de mots, y avait pas.

Au rayon des fausses bonnes idées, il y a celle-ci :  » Tiens on me demande de parler de pinard avec le fromage, parlons de Savoie, ça va être simple « .

Savoie pas la tête ?

La Savoie a beau être un mini-vignoble, avant-dernier en terme de superficie des vignobles français, c’est un peu -pardon les savoyards, mais c’est le cas – la mierda à résumer. Lire la suite