J’ai lu: Entre les vignes

wp-1473494209586.jpegC’est la rentrée littéraire !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle: hors des guides traditionnels ou moins il y a aussi des bouquins traitant de vins d’une autre façon, plus sensible.

J’ai reçu cette semaine « Entre les vignes » opus à trois signatures: Guillaume Laroche, Henri Annoni, Frédéric Henri.

« Conversations libres avec des vigneronnes et vignerons de Bourgogne » en est le sous-titre. Lire la suite

Publicités

Rousset-Peyraguey, l’ilot pirate

278Et un vigneron de plus à croquer ici. Une visite complètement imprévue, en réalité. Je ne voulais pas « charger » mon programme de vacances, laisser des plages de liberté pour les gosses.

Sauf que, d’où je logeais je n’étais qu’à 10 minutes de sauternes.

Tentant. Sans réfléchir trop, une évidence s’est imposée: sil y a un bonhomme à aller voir à Sauternes, c’est lui. Lire la suite

My tailor is Rietsch*

rietsch*where is Brian disparait des manuels scolaires, rendons hommage à ces phrases mythiques.

Si l’on s’intéresse un peu au vin naturel, pardon au vin transparent (sic) le nom de Jean-Pierre Rietsch n’est pas inconnu. Je connaissais déjà quelques cuvées, pas toutes. Et pas le bonhomme. Rendez-vous était donc pris, je ne suis pas toujours une sauvage.

D’abord, et sans aucun rapport avec la choucroute Mittelbergheim est sans doute le plus joli des villages d’Alsace. Pas plombé de boutiques, c’est juste charmant. Mignon. Donc on se dit qu’il a bien de la chance, Rietsch de vivre ici. Lire la suite

Les sensations pures, la dégust’ *

des vins nu(e)s

*ha ben oui, fallait.

Sans faire du tout exprès, puisque je fixe les thèmes des dégustations en général en août, la dégustation de ce mois collait parfaitement à l’actu. Et oui, c’est ça être à la pointe, mes enfants.

Vins natures, vins purs, vins sans soufre (ajouté, ne chipotons pas) ou très peu, vin tarés… Voilà une bonne façon de ponctuer le débat qui déchaine la blogosphère vineuse depuis maintenant une bonne semaine. La meilleure peut-être. On aura beau ergoter sans cesse sur la qualité ou non, et la pertinence ou non d’utiliser du soufre ou de s’en passer, la vérité est dans le verre.

Sept vins programmés, sept vins pour essayer de se faire un avis. Deux blancs, plus un et quatre rouges, parce que tel est mon bon plaisir (faut bien des avantages à mon métier si compliqué, hein). Lire la suite

Idéalakon #2: Le vin nature, des sensations pures*

Born to be wild

*par avance mes excuses, ce billet est un peu long, je sais que ça va vous bouffer au moins 7 minutes de temps de lecture.

Ne reculant devant aucun sacrifice, je me replonge dans le réservoir des idées reçues et toutes faites sur le monde du pinard. Aujourd’hui, au menu: les vins natures.

A ma droite les aficionados défenseurs du vin nature, libre, nu. A ma gauche, les pourfendeurs de ces vins déviants, tarés,  n’en jetez plus la cour est pleine et les odeurs de bouses de vaches seront bien gardées. La guerre des Anciens et des Modernes à côté?  De la petite bière. Les Horaces contre les Curiaces? Des peccadilles. Lire la suite