J’ai lu: Entre les vignes

wp-1473494209586.jpegC’est la rentrée littéraire !

Et c’est plutôt une bonne nouvelle: hors des guides traditionnels ou moins il y a aussi des bouquins traitant de vins d’une autre façon, plus sensible.

J’ai reçu cette semaine « Entre les vignes » opus à trois signatures: Guillaume Laroche, Henri Annoni, Frédéric Henri.

« Conversations libres avec des vigneronnes et vignerons de Bourgogne » en est le sous-titre. Lire la suite

La positive attitude

Qu’est-ce que vous n’aimez pas chez vous?

Les cons!

Oui, mais chez vous?

Y a parfois des cons qui viennent chez moi

On pourrait penser qu’avec Internet, le monde du vin serait plus libre: de goûter ce que bon lui semble, de donner son avis, de critiquer. Après tout, puisque désormais il est très facile de mettre en ligne ses impressions, pourquoi se contenter de les partager seulement avec un cercle restreint d’amis? Lire la suite

Sexistes, les trophées du vin?

On évoquait la possibilité de faire un Trophée « Machos du vin » avec un tire-bouchon zizi en guise de récompense. Ça existe. Hé ouais

Hier, le monde de la bédé a été un peu secoué. En gros, pour la faire courte, au Grand prix de la bédé d’Angoulême, sur trente nommés, zéro femme. Tollé général, évidemment réaction immédiate des autrices (une centaine). Et défection d’auteurs masculins pour dénoncer le manque de représentation féminine. Angoulême a plié de mauvaise grâce concédant de nommer quelques femmes en plus des hommes déjà nommés. Lire la suite

Marmaille et pinard !

Je vous rassure tout de suite, il ne va pas être question de filer du pif dans le bib’ à ces chers petits anges démons sortis des enfers, mais plutôt de répondre à une question courante quand on a des gosses:
Quelle bouteille choisir de l’année de naissance de ces petits êtres délicats baveux et braillards quand on a dans la tête de la boire avec eux, pourquoi pas à leurs dix-huit ans? *

Lire la suite

Sur les marchés: le doc formidable!

Une fois n’est pas coutume je vais dire du bien d’une émission de télé. Ouais, tout arrive.

Je suis tombée dessus par hasard, et c’était formidable. Pas moins. Le pitch n’est pas compliqué, il s’agit d’aller sur les marchés. D’où le titre du doc, pas con. Sur les marchés donc, mais pas seulement. De l’échoppe-scène de théâtre du maître-fromager Sten Marc du marché de Morlaix, on passe au pré où paissent en quasi liberté les pies noires de Ronan, jeune agriculteur bio. Sten a un rêve: composer un plateau de fromages 100% breton. D’où l’idée d’emmener ces agriculteurs passionnés avec lui, et de les aider à produire des fromages de qualité. Bien sûr, c’est bucolique. Et ça fait rêver. Les petits cochons gratouillés sous le ventre qui se font bomber la panse avec le petit-lait.

Lire la suite

T’as soif? Y a pas d’sushis *

wpid-img_20150330_200158.jpg

Home-made, t’as vu

*pardon

Le sushi: j’avoue, comme beaucoup de monde visiblement, je craque pour ces petites choses rondes et jolies. Evidemment, les maîtres-sushi les élèvent au rang d’oeuvres d’art, et sans doute n’avons nous accès en général qu’à une forme assez brute de ce qu’ils devraient être, mais lancez-moi la première boulette de riz si vous n’en mangez pas quand même.

Le sushi est devenu en très peu de temps un plat presque courant chez nous: maki, nigiri, temari sont des termes qu’on connait.

Non? Bref résumé: Lire la suite

Le sot terne, c’est fou!

Quand on commence à me connaitre un peu, on sait que deux choses me soûlent profondément: les gens qui font du bruit en mastiquant, et les débats sans fin du mondovino. Qu’y-a-t-il de plus chiant que deux pros du vin qui se foutent sur la gueule? Trois pros du vin qui se foutent sur la gueule. 
Mais, et c’est pour ça que je prends le clavier, le débat en cours depuis quelques jours me fait penser que peut-être, il y a quelque chose à en tirer.
Acte un: Nicolas poste cet article sur son blog.

Lire la suite